Plus de 25 000 abonnés à nos newsletters !

Le toulousain James Colomina et son pêcheur aux anneaux

- Partenaires -


A Toulouse, James Colomina installe une nouvelle sculpture dans la ville: le pêcheur aux anneaux

 


 

Le sculpteur toulousain James Colomina continue d’implanter ses installations dans l’espace public.

Dernière en date, dans la nuit du 16 au 17 mai, l’artiste a installé dans la ville rose une sculpture nommée Le pêcheur aux anneaux, en lien évidemment avec l’événement de l’été, les Jeux Olympiques 2024 à Paris.

Avec cette installation, j’ai voulu mettre en avant les athlètes qui participent aux jeux sans patrie et ceux qui n’ont pas de drapeau mais récupèrent tout de même une nation, précise l’artiste. Et souligner l’évènement permettant de rassembler et d’unifier à travers le sport et ses valeurs. Je pense aussi que l’œuvre invite à la réflexion sur l’exploitation et la commercialisation des évènements sportifs mondiaux. La figure du pêcheur peut aussi symboliser la capture et l’appropriation des valeurs olympiques à des fins lucratives. Il y a donc un vrai paradoxe entre le côté fédérateur qui permet de rassembler et d’unifier les nations et l’exploitation et la commercialisation de ce grand rendez-vous mondial”.

L’artiste précise un fait peu connu, clin d’œil historique qui rajoute un peu de sel à l’histoire: la pêche a été, une année, aux Jeux olympiques… en 1900.

Comme à son habitude, l’artiste n’a demandé l’autorisation à personne pour installer cette œuvre dans l’espace public. Il espère qu’elle pourra y rester pendant toute la durée des Jeux Olympiques.

Parmi les dernières oeuvres installées par l’artiste:
– février 2024: une œuvre à Barcelone pour sensibiliser au conflit palestinien.
– mars 2023, Bruxelles: Poutine sur un char … dans un jardin d’enfants
– janvier 2022, Paris: Une statue d’Eric Zemmour au Louvre une semaine avant Noël

Crédit James Colomina




 

Articles associés

Affiner vos résultats

- Partenaires -