Créée à New York, l’association FotoEvidence s’installe en France, à Marseillan (Hérault)

 

 

Jusqu’alors à New York, l’association FotoEvidence lance une association en France pour développer ses activités sur la photographie sur les droits de l’homme.


Elle installe son bureau français à Marseillan, sur le bassin de Thau (Hérault).

 

Depuis dix ans, l’association co-présidée par Peter Bouckaert et Darcy Padilla, soutient la  photo documentaire axée sur les droits de l’homme, à travers des livres, des expositions et surtout des prix, reconnus dans le monde du photojournalisme, The Foto Evidence Book Award et The W Award, réservé aux femmes photographes.

Peter Bouckaert a travaillé comme directeur des urgences pour Human Rights Watch pendant vingt ans. Darcy Padilla, photo-journaliste américain, est professeur de photo-journalisme à l’Université du Wisconsin.

Ils ont réuni un conseil d’administration international composé de membres, photo-journalistes et militants des droits humains, de France, Belgique, Ethiopie, Suisse, Irlande et États-Unis.

Parmi eux : Alain Doudiès, ancien journaliste, co-fondateur du Club de la presse de Montpellier – aujourd’hui Club de la presse d’Occitanie – et membre de la Ligue des droits de l’Homme.

Pour remplir sa mission, FotoEvidence continuera à décerner le prix annuel du livre, The FotoEvidence Book Award et  The W Award, consacré aux femmes photographes.

L’association organisera des expositions et des programmes éducatifs.