Appel à projet: résidence-mission dans le nord du Lot

Résidence-mission Éducation Artistique et Culturelle 2021 – 2022
Organisée par la communauté de communes Causses et Vallée de la Dordogne
Répondre  avant le 24 février 2021, midi
Enveloppe budgétaire pour le lauréat: 15 000 €

La communauté de communes Causses et Vallée de la Dordogne (Cauvaldor) lance un appel à projet pour une résidence-mission sur son territoire au nord du département du Lot. Ce projet entre dans le contrat de Généralisation de l’Éducation Artistique et Culturelle passé avec la Drac Occitanie.
 
La Cauvaldor recherche un ou une artiste intéressé par un projet d’Éducation Artistique et Culturelle en zone rurale pour l’année 2021-2022.
Au programme : 45 jours de nature sauvage et de gens de tous âges, pas sauvages du tout !
 
Pour plus d’informations

Profil recherché:
Artiste contemporain, duo, collectif

Conditions préalables

  • Être affilié à la Maison des Artistes ou assimilé ayant un numéro SIRET; extérieur au département du Lot, autonome; avoir le permis B et un véhicule, une expérience dans un contexte similaire; envie de parcourir un territoire rural,  de travailler en co-construction avec des partenaires et groupes divers.
  • Artiste visuel avec une pratique en lien avec les thématiques du rendez-vous culturel « Résurgence » (voir plus bas) et de l’exposition de l’année.
    Vous explorez en particulier la diversité,  les questions d’identité et de genre, la place des minorités dans l’histoire et dans la société contemporaine..
  • Maitriser la mise en œuvre d’une édition papier : connaissances en design graphique,  en édition,  avoir déjà conçu une édition.

Un projet d’Éducation Artistique et Culturelle

Vous êtes sensible à l’idée de transmission et de partage de votre démarche artistique et souhaitez la partager avec différents publics : scolaires, associatifs et plus largement des familles et des habitants, sans oublier les publics empêchés (personnes âgées, en situation de handicap, en recherche d’emploi et de façon générale, toutes celles qui rencontrent des difficultés sociales).

Cadre
Convention territoriale de généralisation de l’éducation artistique et culturelle

Mission résurgence
une exposition, une résidence-mission, un artiste, des rencontres
La Cauvaldor, en partenariat avec la Drac Occitanie, propose une résidence-mission sur une année scolaire pour un artiste contemporain, en lien avec le rendez-vous culturel « Résurgence ».

Contexte et objectifs
Une mission d’Éducation Artistique et Culturelle
La convention territoriale pour la généralisation de l’Éducation artistique et Culturelle est un contrat triennal entre la Drac et une collectivité. Elle a plusieurs enjeux :
Organiser la démocratisation culturelle au sens large, Mettre au point une offre culturelle équitable sur tout le territoire, Faire découvrir les pratiques artistique et les encourager, Être dans une dynamique culturelle qui crée du lien social, Développer l’esprit critique et la compréhension des enjeux de société.

Une résidence-mission
Ce contrat comprend la mise en place d’une résidence artistique, qui n’est pas une résidence de création mais d’action culturelle.
Cette rencontre participe de la sensibilisation de tous à l’art. L’art est perçu dans ce cadre comme un outil d’émancipation, que ce soit par l’expérience esthétique ou la pratique artistique. La résidence a pour objectifs de mettre en contact des groupes avec des pratiques artistiques diverses, encourager leur pratique artistique par l’expérimentation, échanger.

Des publics
Si les publics prioritaires sont les enfants et les jeunes en investissant le temps scolaire et périscolaire, l’objectif est de former des groupes se répartissant entre les scolaires, les publics empêchés et les habitants pour chacun 1/3 des effectifs.
La résidence a pour finalité la réduction des inégalités en matière d’accès à l’art. 

Les trois piliers de l’EAC
Répartition des trois piliers dans les projets d’Éducation artistique et Culturelle :
1. Rencontrer : un lieu culturel ou patrimonial, une œuvre, un artiste ; 2. Connaitre : s’approprier des connaissances par le biais de visites et des médiations; 3. Pratiquer : découvrir des techniques de création, participer à des ateliers, s’intégrer dans un processus collectif et être dans une démarche de réflexion.

Afin de retrouver ces trois piliers, la résidence aura pour point de départ le rendez-vous culturel « Résurgence ». Ce moment fort sera prolongé pendant l’année scolaire par la résidence d’un artiste dont la mission sera axée sur la pratique et engagera une démarche de co-construction et de co-création en lien avec son univers.

Le terrain: La communauté de commune Causses et Vallée de la Dordogne
La communauté de communes Causses et Vallée de la Dordogne (Cauvaldor) a été constituée en 2017 et rassemble 77 communes.  Seules 8 dépassent les 1 000 habitants et uniquement 3 sont des petites villes (plus de 3 000 habitants) : Souillac, Gramat et Saint-Céré.
Le territoire, très vaste, s’étale sur près de 80 km. Pour aller de bout en bout, il faut faire entre 40 minutes et 1h40 de route.

Un territoire culturellement riche
Le territoire est labellisé « Pays d’Art et d’Histoire Causses et Vallée de la Dordogne ». La Dordogne et ses affluents glissent à travers des paysages divers : vallée de la Dordogne, Causses, Ségala, Limargue, Bouriane. Il comprend aussi un parc naturel régional : le PNR des Causses du Quercy.
Le territoire compte aussi de forts atouts touristiques: Rocamadour, le Gouffre de Padirac, villes et villages médiévaux …
La saison estivale est marquée par des festivals dont Écaussystème, Souillac-en-jazz, le Festival de Saint-Céré, Festival de musique sacrée de Rocamadour…
Le reste de l’année, l’activité, quoique moindre, est toujours présente grâce à un tissu associatif important.
Un rendez-vous culturel de la communauté de commune permet de maintenir une dynamique culturelle forte à l’automne : « Résurgence ».

Une dynamique transversale
Le programme « Résurgence » tisse des liens avec le patrimoine immatériel en prenant une personnalité locale ou un lieu culturel comme figure tutélaire pour chaque édition. La résidence permettra de continuer ce dialogue avec le territoire en invitant un artiste à travailler en lien avec les acteurs du patrimoine.
En se tournant vers les arts visuels, la résidence entre dans la dynamique déjà présente dans d’autres parties du département. Elle fera le lien avec la synergie du réseau d’art contemporain du territoire: les résidences d’artistes des Ateliers des Arques, les résidences régionales des Maisons Daura associées à la Maison des Arts Claude et Georges Pompidou, l’Artothèque du Lot et le festival Cahors Juin Jardin.

Résurgence, Un rendez-vous culturel
À l’automne, CAUVALDOR propose chaque année depuis 2017 ce rendez-vous culturel. durant 9 semaines entre octobre et novembre. Il a pour objectif de mettre en lumière la culture et l’histoire de Cauvaldor. Le cœur du projet est une exposition collective d’art contemporain à Souillac.
Les actions culturelles de « Résurgence » comprennent une exposition historique itinérante, des expositions annexes dans les bibliothèques et établissements scolaires, des conférences et rencontres, ateliers, séances de cinéma, sorties en bus, soirées…

Une exposition d’art contemporain
Le rendez-vous culturel comprend une exposition d’art contemporain mettant en lien les thématiques liées à la figure de proue du programme et la création contemporaine.
Partenaires institutionnels et privés: les Abattoirs, Musée-Frac Occitanie Toulouse, le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA, l’Artothèque du Lot, les collectionneurs Evelyne et Jacques Deret, fondateurs d’Art Collector, Daniel Bost et Dominique Chambon, collectionneurs bordelais…

Cette proposition se double d’une volonté d’inscrire l’art contemporain dans le Parcours d’Education Artistique et Culturel des élèves du territoire. Pour ce faire, une cinquantaine de classes sont accueillies dans l’exposition. 

2020-2021 : Nancy Cunard, une femme à l’Infinie Liberté
Après Dimension supplémentaire qui a mis à l’honneur Pierre Betz, c’est au tour de Nancy Cunard d’être la figure de proue de deux éditions de Résurgence. La poétesse britannique a vécu une quinzaine d’années près de Souillac. Figure des années 1920-1930, elle est une grande collectionneuse d’art africain, une femme engagée, militante et résistante.

La salle Saint-Marin a accueilli pendant 7 semaines en 2020 une sélection d’une cinquantaine d’œuvres. En 2021, l’exposition donnera à voir pendant 9 semaines des artistes contemporains et des arts et traditions africains. En accord avec la thématique de l’exposition, il sera question d’artistes engagés, de droits civiques, de justice sociale mais aussi d’échos de la guerre d’Espagne et de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, le tout teinté de jazz, d’objets africains et d’un grain de folie.

L’exposition a été pensée avec les collectionneurs bordelais Daniel Bost et Dominique Chambon et en collaboration avec le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA. 

Thématiques possibles de la résidence
En lien avec les thématiques précédemment évoquées, qui sont celles de l’exposition, nous vous proposons de travailler sur la question de l’altérité dans la société actuelle.

La résidence
Les enjeux
Les enjeux sont déterminés par la Convention territoriale pour la généralisation de d’Éducation Artistique et Culturelle (EAC) et définis comme tels :• Tisser un lien entre une thématique de l’exposition organisée dans le cadre de « Résurgence » et une pratique artistique, un univers, un artiste • Prolonger le temps de l’EAC débuté avec la médiation • Favoriser la pratique artistique sur une année scolaire • Permettre au plus grand nombre d’habitants de Cauvaldor la rencontre avec l’œuvre, l’artiste, la pratique artistique et la démarche de création afin que tous bénéficient d’un accès équitable à l’art et à la culture • Développer l’esprit critique et la compréhension des enjeux de société par le partage de connaissances • Favoriser l’ouverture aux autres et le vivre ensemble par l’intermédiaire de rencontres intergénérationnelles, de croisements inter-structures ou tout autres formes de rencontre.

Les objectifs
Monter un projet d’Education artistique et Culturelle en lien avec le territoire. Ce projet a des objectifs précis entrant dans les programmes institutionnels et de la collectivité :
Initier une rencontre avec l’œuvre,  Encourager les pratiques artistiques individuelles et collectives en accompagnant les groupes participants dans leurs découvertes, Mener un travail artistique collectif nourri par le territoire (et en particulier son histoire, son patrimoine et ses minorités oubliées) en passant par une initiation et un partage de connaissances, de compétences et de moments de vie, S’inscrire dans un travail de mémoire en créant ensemble une édition papier retraçant le parcours de la résidence-mission. L’édition sera à considérer par l’artiste, il aura carte blanche. Cette trace sera diffusée gratuitement aux participants du projet.
Pour atteindre ces objectifs, différents moyens peuvent être mis en place : rencontres, ateliers, interventions en classe, sorties scolaires…

Attention : La résidence-mission n’a pas pour but la création et la diffusion d’une œuvre en soi, elle repose sur une démarche de médiation et d’éducation artistique. Néanmoins, une œuvre de l’artiste sera présentée dans l’exposition collective dans le cadre d’un prêt.

Déroulement

Une mission de 3 mois
La résidence-mission a une durée totale équivalente à trois mois, soit 45 jours ouvrés, à répartir sur une année scolaire. Elle est fractionnée en trois temps au minimum :
Temps 1 : une rencontre à l’automne entre le 25 octobre et le 5 novembre 2021
Accueilli-e pendant l’exposition, l’artiste profite de ce premier temps d’en moyenne 2 semaines pour être en immersion dans le territoire et dans Résurgence :
Découverte des paysages, des sites et des structures partenaires (dont scolaires),  Participation à des actions culturelles (côté public), Présentation de son univers et de sa pratique.
Cette première phase est une phase préparatoire, permettant de définir un projet transdisciplinaire et enclencher sa mise en œuvre.

Temps 2 : des ateliers entre le 24 janvier et le 25 février
En résidence pendant 5 semaines, soit 25 jours effectifs, l’artiste entre dans une période intense en contact avec les groupes repérés lors de la première phase. Il s’agit d’organiser des rencontres régulières qui permettent d’avancer sur un projet commun. Animation des ateliers et autres actions prévues avec les groupes de participants et co-création d’un projet artistique, Accumuler de la matière pour une restitution, Commencer la marque de l’édition papier (trame conceptuelle, chemin de fer, charte graphique).
Il est possible de fractionner cette phase en plusieurs séjours.

Temps 3 : une conclusion avec restitution au printemps entre le 3 avril et le 16 avril
Un dernier temps de deux semaines vient clore la résidence-mission. Il vient parachever le processus de co- construction mené avec les groupes : Partage des travaux, documents et traces des ateliers et autres actions, Finalisation de l’édition.
Un événement de fin sera organisé en avril pour fêter la fin du projet, et pour découvrir ensemble l’édition papier et en distribuer un exemplaire à chaque participant-e-s.

Accompagnement du projet
Coordination du projet
Deux instances de concertation, d’évaluation et de suivi du dispositif sont mises en place :
Un comité de pilotage composé du président de la collectivité Cauvaldor, ou de son représentant; de l’Inspecteur d’Académie, Directeur académique des services de l’Éducation nationale, Du directeur régional des affaires culturelles; du directeur régional de la Jeunesse, des Sports et de la cohésion sociale; du directeur départemental de la Caisse d’Allocations familiales. Le comité de pilotage assure le respect de la convention. Il valide les choix artistiques du comité technique et les partenariats engagés. Enfin, il valide le budget nécessaire au financement et à la mise en œuvre de la présente convention.
Un comité technique
Sont également invités les acteurs culturels locaux par le biais d’un représentant :  Les Ateliers des Arques, Résidence d’artistes, La Maison des Arts Georges et Claude Pompidou, centre d’art labellisé d’intérêt national, L’Artothèque du Lot, service culture du Département du Lot, Cahors Juin Jardin, Lot Arts Vivants (anciennement ADDA), Le Festival de Musique Sacrée de Rocamadour, Le Théâtre de l’Usine, scène nationale, Le réseau Canopé.

Budget
Une enveloppe de 15 000 € est confiée au lauréat et versée en trois fois sur devis et facture. Cette enveloppe correspond à son salaire et ses charges sociales, ses transports et ses repas, l’achat de petit matériel. Dans le cadre du suivi du projet, vous devrez fournir un budget prévisionnel justifiant de l’emploi de ces enveloppes.
À cette enveloppe de base s’ajoute une seconde enveloppe de 3 000 € pour l’édition papier, directement versée à l’imprimeur sur devis et facture.

Hébergement
Vous pourrez être hébergé dans un logement de la communauté de communes à Teyssieu si vous le souhaitez, sans frais supplémentaires.

Transports
Vous devez vous rendre dans les établissements scolaires ou structures d’accueil. Ces déplacements sont compris dans votre budget, y compris la location d’un véhicule le cas échéant.
Les sorties de groupes en dehors de ce cadre et les rencontres devront faire l’objet d’une demande auprès des établissements scolaires ou structures d’accueil. Elles pourront le cas échéant l’impacter sur leurs budgets ou faire des demandes de subventions spécifiques.

Dossier de candidature
Etablir un dossier composé d’un curriculum vitae à jour, un extrait de casier judiciaire vierge, une lettre d’opportunité de deux pages présentant les premières orientations artistiques du projet proposé se fondant sur la thématique et les particularités du territoire, un calendrier prévisionnel avec les périodes de résidence souhaitées et les propositions d’actions/ateliers/activités pour les différents groupes, une proposition de trois œuvres qui pourraient intégrer l’exposition de Résurgence V.

Et remplir le formulaire en ligne 

Le dossier peut être complété par toute captation de travail, de recherche ou de créations précédentes, sous format numérique transmissibles par courriel, wetransfer ou lien internet.

Adresser votre dossier à:

Communauté de communes Causses et Vallée de Dordogne M. le Vice-Président à la Culture

Mme Valentine Boé, responsable du service culture Château des Doyens

46110 CARENNAC

Et par mail à :

  • v.boe@cauvaldor.fr 
  • a.marcet@cauvaldor.fr