Plus de 25 000 abonnés à nos newsletters !

Elisabeth Lombard et les collégiens de Decazeville

- Advertisement -


Elisabeth Lombard réalise un projet original avec les collégiens de Decazeville

L’artiste toulousaine Elisabeth Lombard était en résidence deux semaines, au mois de mai, au collège Paul Ramadier de Decazeville (Aveyron), où elle a travaillé avec des élèves de quatrième et leurs enseignants sur un projet de création artistique visuelle et sonore.

Originalité de ce projet: l’artiste et les collégiens ont collaborer dans un lieu atypique, permettant à la fois une réflexion sur le passé minier et une mise en scène grandiose, l’ASPIBD, le musée de la mine.

Guidé par les possibilités du lieu, l’artiste et les collégiens ont co-construit un projet sur le thème de la transmission (devoir de mémoire): “D’artiste à élèves et des élèves vers des générations futures invoquées (imaginées) pour la situation plastique : mises en bocaux de ‘mémoires vives’” , explique Elisabeth Lombard.
Il en est ressorti une création artistique, Charbon fertile, présentée en nocturne le samedi 25 mai. 

L’artiste a elle-même travaillé en découvrant en temps réelle la cité minière: “Je  ‘découvrais’ Decazeville la nuit entre deux immeubles peints, à la faveur d’un commentaire éclairé. J’imaginais les noirs dessous d’une ville, évocateurs d’un passé sensible dont je pensais en mode diurne parcourir quelques traces. Le chevalement dressait sa structure de métal au milieu d’un espace enherbé. L’ASPIBD viendrait compléter le tableau, véhiculer le projet plastique de s’adonner aux jeux conceptuels de l’artiste contemporain. Devenir le théâtre d’une collaboration entre plusieurs disciplines. En mode immersif, le foyer du collège Paul Ramadier nous a fourni le décor idéal, une simulation entre atelier d’artiste et musée de poche. Nous y avons déployé les instruments d’une Rencontre. Edifier un radeau, sceller des bocaux porteurs de messages, portraiturer des photos de gueules noires, apposer nos mains sur une surface pariétale, emmailloter des pierres philosophales. Favoriser le lien dans l’urgence du faire entre un artiste ‘attitré’ et un élève confiant qui se dévoile.
Créatrice, je pioche dans la qualité de cette relation éphémère une ‘nourriture’ qui ne cesse de me surprendre et qui s’inscrira ailleurs en d’autres lieux, d’autres constructions”.

crédit Elisabeth Lombard
crédit Elisabeth Lombard
crédit Elisabeth Lombard


 

Articles associés

Affiner vos résultats

- Partenaires -