Edition: Christian Bobin inspiré par Pierre Soulages pour son nouvel ouvrage

 

Le nouveau livre de l’écrivain Christian Bobin, Pierre, s’inspire de sa rencontre avec Pierre Soulages et sa peinture.

Présentation sur le site de l’éditeur, Gallimard:
Ce livre n’est ni un essai, ni une biographie de Pierre Soulages, c’est un exercice d’admiration doublé d’une réflexion sur la « présence » du peintre et sur « l’énigme du surgissement de toute présence sur terre », qu’il s’agisse du père de l’auteur, d’un chauffeur de taxi ou de l’inconnu rencontré dans le train de Sète.
Après nous avoir fait entendre la voix du peintre, visiter sa demeure parisienne, son atelier-garage, voir ses tableaux, rencontrer ses amis, bref cerner ce qui incarne la « présence » de Soulages, Christian Bobin nous raconte son voyage en train la nuit de Noël 2018 pour fêter à Sète l’anniversaire du peintre, ce qui lui permet de développer sa « thèse de philosophie » et d’achever un portrait intime et « en couleur » du peintre de l’outrenoir. 

Extrait:
Je me moque de la peinture. Je me moque de la musique. Je me moque de la poésie. Je me moque de tout ce qui appartient à un genre et lentement s’étiole dans cette appartenance. Il m’aura fallu plus de soixante ans pour savoir ce que je cherchais en écrivant, en lisant, en tombant amoureux, en m’arrêtant net devant un liseron, un escargot ou un soleil couchant. Je cherche le surgissement d’une présence, l’excès du réel qui ruine toutes les définitions. Je cherche cette présence qui a traversé les enfers avant de nous atteindre pour nous combler en nous tuant.

Christian Bobin, Pierre, octobre 2019,
Editions Gallimard – 104 pages, 14 €.