- Publicité -


Une oeuvre du Toulousain Gilles Conan à Gigantisme, Dunkerque

 

Gilles Conan est un ancien éclairagiste et régisseur qui travaillait dans le secteur de la danse contemporaine. Il est devenu plasticien il y a une dizaine d’années, par le biais du Printemps de septembre, qui lui a donné envie de franchir le pas : non plus éclairer les artistes mais démarrer un travail artistique pour mettre la lumière au coeur de la création.
Depuis, son travail a évolué.

L’artiste a une formation supérieure en sciences de l’environnement et n’envisage son travail de plasticien que dans une inscription dans le monde actuel: “Faire des oeuvres qui éclairent les bâtiments aujourd’hui ne me semblent pas en phase avec les problématiques actuelles. Nous sommes dans une période d’effondrement, de nos valeurs, de l’environnement, et c’est de ça dont je souhaite parler”.

GIlles Conan est donc passé à des oeuvres qui parlent de lumière davantage qu’elles ne la montrent: des oeuvres compensées énergétiquement (par exemple par des lampadaires éteints en parallèle de l’oeuvre allumée), des oeuvres qui captent l’énergie plutôt qu’elles ne la dépensent ou des oeuvres faites de reliquats de matériaux de lumière, sans pour autant que l’oeuvre elle-même soit allumée.

Pour “Gigantisme”, l’artiste propose Rollin’, une grande roue, mais “loin d’une projection égotique par luminosité tapageuse, l’intention visuelle ambitionne un rapport d’échelle dans la ville, de dynamique, de pondération en action et d’imprégnation optique, tel un piège rétinien où les révolutions successives forment une transe répétitive. (…)

Rollin’ se montre peu énergivore (moins de 300 w), occasionne une sur-compensation par extinction parcellaire d’éclairages urbains alentours et l’œuvre lumière obtient ainsi une visibilité optimale tout en atténuant sa luminance.

Oeuvre de décroissance fugace vouée à la disparition par sa nature même pour laisser place, elle met en exergue l’ampleur du chaos environnemental global et tente une micro-contribution paradoxale face à l’emballement du mécanisme et à l’effondrement écologique en cours, … elle martèle le signal d’un compte à rebours, du temps qu’il nous reste pour agir”.

rollin’ ( final countdown ) – bâtiment communauté urbaine de Dunkerque- leds – gradateurs – aluminium – acier – plexiglas – câblages – programmation- 15 enseignes diamètre 1 m – diamètre total 7m. compensation énergétique par extinction d’éléments de l’éclairage public. commanditaire initial edf délégation midi-pyrénées – usine hydroélectrique du bazacle – toulouse – 2010

A Toulouse, Gilles Conan a notamment travaillé sur le Memorial d’AZF.

http://www.gigantisme.eu/. Jusqu’au 5 janvier 2020.

 

(photos de l’installation prise lors de sa création à Toulouse en 2010.
Crédits: Gilles Conan)