La Sétoise Agnès Varda et la Pointe Courte font l’affiche du Festival de Cannes 2019

 

L’affiche officielle 2019 © Photo : La Pointe courte / 1994 Agnès Varda et ses enfants – Montage & maquette : Flore Maquin

Tout en haut.
En équilibre.
Juchée sur un technicien impassible.
Accrochée à une caméra qui paraît l’absorber.
Une jeune femme de 26 ans tourne son premier film.

Nous sommes en août 1954, quartier de la Pointe Courte à Sète. Dans la lumière éblouissante de l’été, Silvia Monfort et Philippe Noiret promènent leur amour fragile parmi les pêcheurs en lutte, les femmes affairées, les jeux des enfants et les errances des chats. Décors naturels, caméra légère, moyens dérisoires : Agnès Varda, photographe au TNP de Jean Vilar, jette avec La Pointe courte les prémices d’un jeune cinéma dont elle sera la seule réalisatrice.

La sétoise Agnès Varda, décédée cette année. Cinéaste, puis plasticienne dans la dernière décennie de sa vie.