Plus de 25 000 abonnés à nos newsletters !

La plasticienne audoise Anne Sarda réalise une installation dans la cité de Brouage (Charente maritime)

- Partenaires -


La plasticienne audoise Anne Sarda réalise une installation dans la cité de Brouage (Charente maritime)

 

Dans le clos de la halle aux vivres, dans la cité place forte de Brouage, en Charente maritime, la plasticienne Anne Sarda a réalisé une installation triptyque et déambulatoire, Mer sea le sel, une commande publique du Département pour une oeuvre éphémère qui accueillera le visiteur tout l’été.

La plasticienne, qui vit et travaille à Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse dans les Corbières, a proposé une oeuvre qui part de la porte de la halle, suit toute l’allée pour arriver sur le pré dans l’angle du rempart, face à la Tonnellerie.
L’oeuvre se compose de plusieurs éléments.


–  Sur le mur extérieur, l’artiste a tissé un filet de six mètres de long pour représenter, près de la porte, une vague géante, qui vient caresser le rempart. La vague fait 1,5 mètres de haut sur 6 de long.

 

–  Tout le long de l’allée, les flots emportent le visiteur vers la Halle aux vivres…(60 m)
– Jusqu’à la citadelle échouée, dessinée au sol, remplie de vase et à nouveau encerclée par la mer, dans une oeuvre qui se déploie sur 25 m2.

Tout le long de ce parcours, les bateaux (origamis rappelant l’enfance) viennent conforter cette ambiance maritime. “Autour de la citadelle, alourdis de sel et de vase, ils reviennent charger l’or blanc ou décharger leur lest”, propose l’artiste.

  • Brouage, qui a aujourd’hui l’apparence qu’elle avait au XVIè siècle (une place forte au plan en damier) à ceci près qu’elle est maintenant posée au milieu des marais, loin du littoral. Elle fut la capitale du sel au 16eme siècle et c’est ensablée à cause du lest que laissaient les navires qui venaient chercher le sel. “Du coup, explique Anne Sarda, j’ai choisi d’y ramener la mer à grand renfort de ficelles et petits bateaux”.



 

 

Articles associés

Affiner vos résultats

- Partenaires -