Plus de 25 000 abonnés à nos newsletters !

Edition: Patrick Chappert-Gaujal (La Franqui), Toyes

- Partenaires -


Edition: Patrick Chappert-Gaujal (La Franqui, Aude), Toyes et Inventions

 


L’artiste Patrick Chappert-Gaujal qui vit et travaille à la Franqui, (Aude) publie simultanément trois versions d’un livre portant sur un travail qu’il réalise depuis plusieurs années, de confection d’objets à partir de rebuts de tout genre, trouvés essentiellement sur le littoral.

Le livre, Toyes et Inventions, paraît en trois format: un petit, un grand et le grand sera édité en édition limitée en leporello (livre accordéon)) avec emboitage et œuvre originale numérotée signée.

  • Le livre sera mis en ligne dans les jours qui viennent sur le site de l’éditeur, Voix Edition.
    25 € pour le petit, 40 pour le grand.
    A Torcatis, et sur commande à  Voix éditions, 10, mas d’Avall 66200 Elne.  (plus 4 € de frais de port).

 

L’installation a plusieurs niveaux d’observation, explique l’artiste. De loin, on distingue des mouvements, les Toyes sont mises en résonance lors de leur accrochage, une courbe en appelle une autre, un vide répond à un plein, une teinte à une autre… on s’approche et comme lors de la mise au point de la caméra, l’œuvre se révèle, en plusieurs temps.
Progressivement, à quelques mètres on oublie le mouvement, c’est la multitude qui énivre le regard qui a du mal à isoler sur un objet. L’œil papillonne, vadrouille, voyage, puis au plus près, on peut pratiquement coller son nez sur chaque pièce pour y découvrir encore forces matières et détails précieux…

Ce travail a vu le jour en même temps que la série des cartes marines. Il en découle: Patrick Chappert-Gaujal préparait à l’avance, et en nombre, des mini-sculptures qu’il collait, selon, sur ses compositions avec substrat de cartes marines.

La petite série préparée ‘en avance’, est posée sur du papier blanc, s’impose alors l’idée que ce travail peut être autonome, et se libérer de la carte marine… Il en faut beaucoup, l’artiste, emporté par ses vieux démons de collectionneurs, entreprend une série de ces petites pièces, l’entreprise semble s’étirer à l’infini. 

Ce travail Toyes a été présenté à La Biennale de Dakar  dans une version comprenant 500 pièces en 2016 et au centre d’art l’Aspirateur, à Narbonne, dans une version comprenant 1600 Pièces en 2018. Un projet est en discussion pour une présentation à Shanghai, qui comprendrait plus de 2000 pièces.

 

 

 



 

Articles associés

Affiner vos résultats

- Partenaires -