Plus de 25 000 abonnés à nos newsletters !

Edition : Le Nîmois Bill Van Cutten sort le tome 3 de Purgatoire Magazine

- Partenaires -


Edition : Le Nîmois Bill Van Cutten sort le tome 3 de Purgatoire Magazine


Le troisième volet de Purgatoire Magazine, de Bill van Cutten est sorti juste avant l’été. L’artiste a entamé cette série en 2019, en collaboration avec le sérigraphe Yann Foa: il s’agit d’un roman graphique divisé en épisodes de 24 pages, reprenant les codes de la bande dessinée.
L’artiste s’inspire de ses expériences personnelles pour concevoir ses histoires. Chaque épisode donne une nouvelle version du récit, avec des points de vue multiples.

  • Entièrement réalisé à la main dans les ateliers des éditions nîmoises Les pas.sages au Vaisseau 3008, le livre et imprimé en sérigraphie deux couleurs. A mi-chemin entre le livre d’artiste et le comix, chaque épisode est tiré à 120 exemplaires numérotés
  • Bill van Cutten (a.k.a. Vincent Bullat) est né à Paris en 1981. En petite section de maternelle, il dessine des monstres aux allures hybrides qui tentent de maintenir des sourires figés, des drakars volants et des chevaux dodécapèdes terrorisés par leur cavaliers.
    Il entre aux Beaux arts de Paris en 1999, dans les ateliers d’Erik Dietman, Vladimir Velikovic, et Richard Deacon. Il dessine alors des gribouillages informes qu’il n’ose montrer à personne. Erik Dietman tombe dessus par hasard et l’encourage dans cette direction.
    Rapidement il expose à Paris et à l’étranger: Suède, Allemagne, Portugal, sous les commissariats de Michel Nuridsany, Claudine Papillon, Jean-Philippe Marchais ou encore Louis Doucet. Il exposera aussi dans des squats, sans commissaires d’expositions, “parce que les punks à chien n’aiment pas les commissaires”.
    Sa double attirance pour les bruits stridents et pour les gribouillages des déficients mentaux le pousse à explorer les techniques mixées du son et mixtes du dessin.
    Graphiquement, l’influence de son cursus en gravure aux Beaux-arts, et son admiration pour une famille d’artiste allant de Goya à Charles Burns le pousse à privilégier un univers d’encres noires dominées par une figuration hypocondriaque.
    Parallèllement, il développe un parcours musical qui passe de la composition d’oeuvres éléctroacoustiques proches de l’univers de John Cage à la musique pop, au hip-hop alternatif, et à une forme de pop sombre et expérimentale. Il développe également un album sous le nom de bill van cutten et travaillera comme ingénieur du son, avec une attirance pour le bruit, le faux, la disproportion, la perspective cassée, le désaccord musical, la source de lumière inadéquate.
    En dehors de ses activités de dessinateur et de musicien, Bill van Cutten est également technicien dans les domaines de l’image et du son, et développe depuis 2012 une activité de graphiste.
    Bill Van Cutten est aujourd’hui prof d’arts plastiques dans un collège de Nîmes.
    (source de ces éléments biographiques: source: la page Facebook de l’artiste)



Articles associés

Affiner vos résultats

- Partenaires -