Plus de 25 000 abonnés à nos newsletters !

A Toulouse, Chez Babayaga, un tiers-lieu provisoire, fruit d’une chaîne d’associations investies dans le street-art

- Advertisement -


A Toulouse, Chez Babayaga, un tiers-lieu provisoire, fruit d’une chaîne d’associations investies dans le street-art

 

A Toulouse, le tiers-lieu Chez Babayaga ne passe pas inaperçu.
Cette maison, située 114 rue de Cugnaux (quartier Saint-Cyprien) attire l’oeil avec son allure de maison de poupée/maison lego.
Le jour de son inauguration (le dernier vendredi d’avril), de nombreux visiteurs n’ont pas hésité à attendre pour entrer dans les lieux, la maison de 300 m2 ne pouvant accueillir plus de cinquante personnes à la fois.

La présidente de la région Carole Delga a fait partie des premiers visiteurs, ainsi que le chanteur Jean-Pierre Mader.
La nuit même, la façade du lieu était néanmoins abîmée par des tags, mais les artistes sont vite intervenus pour rétablir la maison dans l’apparence qu’ils lui ont donnée.
A l’origine de ce projet, plusieurs acteurs dont les compétences se sont additionnées:
une association toulousaine,
 Sozinho qui repère des sites voués à la démolition. Cette association a noué un partenariat avec des promoteurs dans le cadre
– d’un programme immobilier spécifique, Les Nouveaux Constructeurs: ce programme incite les promoteurs partie prenante à accepter de faire vivre les lieux une dernière fois avant démolition.
Après avoir négocié avec les promoteurs, Sozinho s’est ensuite tourné vers
– un collectif d’artistes, le collectif Salade Suprême créé par Quentin Lhommeau à Montauban. Quentin Lhommeau a ensuite été rejoint par Elina Barbeau, et c’est ensemble qu’ils ont monté le projet Chez Babayaga, son premier projet. Salade Suprême rassemble une douzaine de créatifs de la région.

Trente-cinq artistes ont pu ainsi s’emparer des lieux pour le transformer en cabinet de curiosités du sol au plafond.
Le site Chez Babayaga reste visible (gratuitement)  jusqu’au 20 juillet. Comme prévu dès le départ entre tous les acteurs, la maison sera ensuite détruite, pour laisser la place à une résidence d’une trentaine de logements.



 

Articles associés

Affiner vos résultats

- Partenaires -