Plus de 25 000 abonnés à nos newsletters !

A Sète, décès du peintre Alain Campos, à 67 ans

- Partenaires -


A Sète, décès du peintre Alain Campos, à 67 ans

crédit: Alain Campos

Le peintre sétois Alain Campos est décédé à l’âge de 67 ans.

Il était né à Casablanca et vivait et travaillait à Sète depuis 2006, où il développait une peinture figurative.


L’artiste avait exposé cette année (de février à mai) dans sa ville, dans le cadre de l’événement 4 A 4 qui réunit tous les deux ans quatre expositions individuelles simultanées.

Alain Campos exposait dans cette cinquième édition, avec Aroldo Governatori, Nissrine Seffar et Zhang Hong Mei.

 

 

 

 

 

Eléments biographiques (source: Ville de Sète)
Alain Campos est né à Casablanca, en 1955. Puis il a vécu dans de nombreux endroits au gré des mutations de son père, fonctionnaire, avant de s’installer en 2006 à Sète.

fresque à Tokyo pour Seibu, dans les années 80. 10m x10m.

Dans les années 80, le peintre avait fondé avec une dizaine d’autres artistes le groupe de street art Banlieue-Banlieue, avec lequel il va réaliser des fresques éphémères, en précurseur d’un mouvement qui s’est largement répandu depuis. L’aventure durera jusqu’en 1989.
“L’idée, c’était de faire quelque chose qui parle aux jeunes, avec un concert de rock. Le marché de l’art est assez fermé. On a choisi d’intervenir dans la rue. Nous étions les premiers street artistes. Notre modèle c’était Ernest Pignon Ernest. On a fait ça en banlieue”.
Cette activité leur permet d’être remarqué par le cinéaste Marco Ferreri, qui demande au collectif de peindre les décours du film I love you.

En parallèle, Alain Campos commence à travailler avec des galeristes, à qui il montre un production personnelle aux antipodes de Banlieue-Banlieue.

En 2006, il s’installe à Sète, où le galeriste Yves Faurie lui organise assez rapidement une exposition.

En 2019,  H’artpon éditions consacre un livre au groupeBanlieue-Banlieue, pionniers de l’art urbain, livre qui obtient le Grand prix de l’Histoire de Paris.
Et cette année donc, l’artiste était au centre d’une exposition dans sa ville, au musée Paul Valéry, dans le rendez-vous 4A4 qui réunit tous les deux ans les amateurs de peinture contemporaine au musée.
Nous présentons toutes nos condoléances à sa famille et ses proches.



 

Articles associés

Affiner vos résultats

- Partenaires -