Plus de 25 000 abonnés à nos newsletters !

A Nîmes, la galerie photo le Lac Gelé ferme pour rouvrir à Arles

- Partenaires -


A Nîmes, la galerie photo le Lac Gelé ferme mais le nom repris par un photographe à Arles

 

crédit: Richard Petit

Jacques Lafont a fondé la galerie nîmoise le Lac gelé en 2008, et décide aujourd’hui de prendre sa retraite.

Parallèlement, un photographe arlésien, Richard Petit, a fait évoluer son parcours, passant récemment de photographe à photographe et galeriste: “J’étais représenté pendant des années par la galerie Voies Off à Arles, mais ils ont jeté l’éponge en 2021, sans doute en lien avec les difficultés engendrées par le Covid. J’ai alors ressenti la nécessité d’ouvrir ma maison pendant les Rencontres. J’y ai montré l’île des Dieux, projet que je n’avais jamais exposé à Arles. J’ai pour cela transformé mon salon en galerie éphémère: Aux Arènes – Chez Richard.
Et à ma grande surprise, j’ai eu beaucoup de monde au vernissage et j’ai donc décidé de continuer cette activité de galeriste. Le nom ne me plaisait pas et j’ai toujours aimé le nom du Lac gelé. J’en ai parlé à Jacques Lafont qui a accepté de me le donner! La galerie s’appelle donc Le lace gelé, grâce à sa générosité”.

  • Le lac gelé quitte donc la Grand Rue à Nîmes, pour rejoindre une maison du XVIème siècle, au 27 rue du Grand Couvent, quartier de l’Hauture, au bord des Arènes à Arles.

    Le lac gelé / Galerie Éphémère sur le site de Richard Petit.

Prochain événement à découvrir sur Arles contemporain.

Articles associés

Affiner vos résultats

- Partenaires -