BELKOUCH Mustapha

    Discipline(s)
    Graveur, Peintre
    Informations de contact
    Mr. Mustapha BELKOUCH
    Téléphone

    Département
    Adresse
    81 rue Marius Carrieu, Résidence Parc du Belvédère Bât H1, 34080 - MONTPELLIER
    Nouvel inscrit
    Mon Histoire

    Citation du critique BTN, avril 2016 dans la revue :”L’art…vues” :
    “On se sent comme indécis, à considérer les toiles de Mustapha Belkouch. S’agit-il d’images empruntées au réel, rendues abstraites par le traitement de la matière picturale, ou se situe-t-on résolument dans le champ céleste de l’abstraction objectivée ? De fait, ses tableaux font penser à des points de vue aériens. On y sent la présence de la matière terrestre masquée par des rouleaux réguliers de nuages. Mais il suffit de considérer le déploiement assez divers de couleurs, d’une toile à l’autre, pour se rendre compte que nous avons à faire à une vision du ciel – après tout, remodelant un genre – totalement subjective. Et pas seulement eu-égard à l’imaginaire de l’artiste, mais également à ce à quoi le mène sa science des empâtements ou des transparences, son usage de la matière, qu’il aime onctueuse et lumineuse. Il s’agit ainsi d’une sorte de re-création du réel, mais à échelle humaine : d’une part du fait des formats choisis, qui ne font jamais dans la démesure, d’autre part car le point de vue représenté n’est que partiel, et à distance raisonnable (l’œil de dieu serait omniscient). On est donc bien dans une démarche humaine, toute en humilité : recréer certes, du moins le suggérer, mais en toute humanité si l’on peut dire. Et ce n’est pas le moindre des paradoxes, pour ce peintre franco marocain, que d’user des subtilités de la matière pour nous rendre sensible l’univers éthéré qui nous surplombe. L’angle de vue n’est pas choisi au hasard. Il est latéral, comme perçu d’un hublot. Mais il s’agit moins d’un référent que d’une allusion à la fenêtre, symbole elle-même du tableau comme tel. Les toiles de Mustapha Belkouch font en quelque sorte planer, incitent à rêver sur la légèreté des paysages, pour peu que l’on veuille bien les aborder avec un minimum de recul. Et peut-être plus sur la paysagéité en peinture que sur le paysage, trop rattaché au réel.”

    Expositions, Galeries, Musées ...
    Expositions(s) personnelle(s)
    2017 : Centre culturel du CHU Montpellier, France.

    2016 : Espace d’Art contemporain, Bédarieux, France.

    2015 : Galerie nationale Bab Rouah, « Horizons », Rabat, Maroc / Villa des arts, Casablanca. Maroc. / Centre Fernand Arnaud, St Clément de Rivière, France.

    2014 : Galerie Mohamed Drissi, Tanger, Maroc. 2013 :Institut National des Beaux-Arts de Tétouan, Galerie Mekki Meghara, Tétouan, Maroc.

    2011 : Université de Toulouse II le Mirail Le Tube, « Perception », Toulouse, France. 2008 : Galerie Saint-Ravy de Montpellier, France. 2007 : Musée Empereur Antonin. Université Paul Valéry, Montpellier. France.

    Atelier ouvert au public
    Oui
    Galerie virtuelle