ABSE David

    Discipline(s)
    Peintre, Plasticien
    Informations de contact
    M. David Abse
    Téléphone

    Département
    Adresse
    9 rue de la cave coopérative 11120 Bize-Minervois
    Statut
    Artiste libéral
    N° Siret, code APE
    __
    Mon Histoire

    avid Abse est né à Londres en décembre 1958. Bien qu’il soit né en Angleterre, David n’a jamais senti que cela définissait son identité. Son père (Dannie Abse) lui a fait subir un lavage de cerveau pour soutenir le Cardiff City FC, et a dit à son fils qu’il était moitié gallois, moitié juif et moitié anglais. David s’est rendu compte très tôt des lacunes mathématiques de son père et était heureux que son père ait choisi une carrière de poète plutôt que de physicien quantique. La mère de David (Joan Abse) était originaire du Lancashire (St Helens) et ses parents étaient anglais et écossais. Elle a déménagé à Londres en tant que jeune femme où elle a rencontré le père de David, Dannie. Après avoir élevé trois enfants, elle est devenue une historienne de l’art renommée. Le grand-père maternel de David (Jack Mercer) a eu un effet profond sur la vie de David: il a travaillé comme délégué syndical pendant des années dans la verrerie des Pilkington à St Helens, mais après sa retraite, il est allé à l’école d’art tous les jours pendant 30 ans. Il est décédé il y a 30 ans, à l’âge de 99 ans, toujours communiste, déterminé à ne pas recevoir de télégramme de la reine.

    Malgré la détermination du père de David que David devrait obtenir un «bon emploi», David est allé à l’école d’art de Wolverhampton et a travaillé pendant de nombreuses années dans le secteur bénévole au Royaume-Uni – y compris plusieurs années en tant que représentant syndical, et plusieurs années en tant que PDG d’Islington. Conseil d’action volontaire.

    Il y a dix ans, David a déménagé en France et est retourné à plein temps à la peinture, au dessin et à l’estampe. Plus un peu d’écriture. David écrivait pour le magazine L’Artiste avant qu’il ne fasse faillite (ce n’est pas sa faute!) Et pour le Hearault Times et écrit un blog occasionnel.

    David vit maintenant avec sa famille, ses chats et son chien dans le sud de la France. Il se considère comme mi-anglais, mi-gallois, mi-juif, mi-londonien et mi-français. Il n’est donc pas surprenant que de nombreuses peintures de David se concentrent sur des questions d’identité.

    David souffre malheureusement de divers handicaps, dont le syndrome de Parsonage Turner, une maladie auto-immune obscure, incurable et douloureuse. En conséquence, son style a changé ces derniers temps, et il s’est plus récemment concentré sur la production de petites peintures à l’huile plutôt que sur les grands résumés expressifs qu’il a produits pendant de nombreuses années.

    David peint toujours au moins deux tableaux à la fois et peint en rafales, en raison de la douleur permanente avec laquelle il vit. Il préfère peindre avec des peintures à l’huile pouvant être mélangées à l’eau, mais parfois avec des huiles traditionnelles, des acryliques, de la plume et de l’encre, du crayon et du fusain et même des aquarelles étranges. Il n’aime pas se sentir limité par les médias, le style ou le sujet.

    Galerie virtuelle