Ernest Dükü – Boson man, Particule élémentaire

Informations
Expos-Conférences

Ernest Dükü - Boson man, Particule élémentaire



 Montpellier

Du 9 octobre 2023 au 6 janvier 2024

Vernissage le 9 octobre 2023
18h30 – 18h30


Ernest Dükü – Boson man, Particule élémentaire

 

Commissariat : Nakhana Diakité Prats.
L’exposition s’inscrit dans la première édition de la Biennale Euro-Africa de Montpellier. Du 9 au 15 octobre 2023, différentes manifestations et expositions disséminées dans la Ville de Montpellier interrogent les affinités réelles et sous-jacentes des deux continents.

Travaillant à Paris et en Côte d’Ivoire, dont il est originaire, Ernest Dükü conte à l’encre et en images l’histoire coutumière d’une Afrique symbolique, d’Abidjan à Paris, dans une ferme volonté de syncrétisme. Son esthétique nourrie de codes et de signes mêle recherche, tradition primordiale et traduction contemporaine. Féru de symboles et initié dès son plus jeune âge au langage des idéogrammes Akan, l’artiste tente de retranscrire le Boson, ou particule élémentaire de l’être en langue Akan, en faisant également référence au Boson de Higgs, la plus petite particule élémentaire en physique quantique.

De la recherche plastique et esthétique aux codes et messages à déchiffrer, du monde de l’invisible et des esprits à celui de la science, tout dans l’œuvre d’Ernest Dükü nous renvoie aux regards croisés que l’artiste aime convoquer. De cette manière il s’enracine dans un débat très actuel qui questionne les syncrétismes religieux pour mieux les transcender. L’exposition proposera aux publics une déambulation entre kakémonos de papiers froissés, installation de sculptures et petits formats à l’encre de chine.

« Depuis que le monde existe, le monde humain est empreint de symboles ; et pourtant on dit que l’Afrique n’a pas d’histoire, parce que rien n’a été écrit. L’histoire africaine existe bel et bien gravée dans des symboles. C’est pourquoi j’utilise des chiffres et des symboles dans une volonté de retranscrire l’altérité de notre histoire. » Ernest Dükü, 2017.

  • Artiste plasticien, Ernest Dükü est également enseignant à l’Ecole d’Architecture d’Intérieur de l’Institut National Supérieur des Arts et de la Culture (INSAC) d’Abidjan. Il est diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts d’Abidjan (1982), de l’École Nationale des Arts Décoratifs de Paris (Architecture d’Intérieur, 1986), de l’Université de Paris I Panthéon Sorbonne (DEA Esthétique et Science de l’Art, 1990), et de l’École d’Architecture de Paris la Défense (Architecte DPLG, 1991).
  • La commissaire de l’exposition, Nakhana Diakité Prats est fondatrice du cabinet de conseil Nakahana-D Fine Art. Spécialisée en art contemporain et en iconographie africaine, elle est conférencière sur les sujets liés à la géopolitique de l’art. Critique d’art, elle est l’autrice de plusieurs articles dont L’Afrique, la ruée vers l’art, bulle ou boom, Learning from Timbuctu, A chair and you . Enfin, c’est elle qui a assuré le commissariat de l’exposition Abdoulaye Konaté. Lune bleue proposée à l’Espace Dominique Bagouet à l’été 2021 et jusqu’au Nouveau Sommet Afrique-France des 7/9 octobre 2021 à Montpellier.

 


Infos pratiques
Espace Dominique Bagouet

Esplanade Charles de Gaulle 34000 Montpellier

Evènement Payant
Non