De mémoire de femmes ! Résidence de territoire en vallées d’Aure et du Louron (65)

Appels à Projets
Informations


Lieu de l'évènement
Vallées d’Aure et du Louron
Avenue Calamun, 65240 Arreau

Dates
Du 1 octobre 2024 au 30 juin 2025
Date limite candidature : 31 janvier 2024


Résidence artistique “De mémoire de femmes”

Thème: la place de la femme dans la société

Principaux points

  • Pour télécharger l’appel à candidature, cliquer sur ce lien: Résidence “De mémoire de femmes”
  • Six semaines allant d’octobre 2024 à juin 2025 (année scolaire 2024-2025)
  • Le ou les artistes percevront une enveloppe de 13 000 € (rémunération, déplacements, fournitures)
  • Hébergement pris en charge

Dans le cadre des résidences de territoire développées par la Drac Occitanie, le service Pays d’art et d’histoire de la communauté de communes Aure Louron lance un appel à candidatures pour une résidence artistique de territoire autour du thème de “La place de la femme dans la société“.

Calendrier

La résidence débutera en octobre 2024 et se déroulera durant l’année scolaire 2024-2025.

Qui peut candidater ?

  • Un artiste professionnel ou une équipe artistique professionnelle résidant en France métropolitaine, mais hors département des Hautes-Pyrénées
  • Le projet est ouvert à tous les champs artistiques : musique, théâtre, danse, cirque, arts plastiques, marionnettes, art de rue, photographie, cinéma et audiovisuel, design, architecture,
    littérature, poésie, bande dessinée, arts numériques…
  • L’artiste ou le collectif doit avoir le désir de travailler avec un public scolaire et posséder des compétences en matière de pédagogie
  • L’artiste doit être en mesure de s’impliquer pleinement, de fédérer la population autour de sa présence, de s’ouvrir à une envie de « faire ensemble »
  • Une connaissance et une pratique des actions d’éducation artistique adaptée aux enfants, aux jeunes, aux amateurs, mais aussi à des personnes n’ayant jamais pratiqué de forme artistique
  • L’artiste ou le collectif s’engage sur sa disponibilité suivant un planning défini ensemble sur une période de six semaines allant d’octobre 2024 à juin 2025 (année scolaire 2024-2025)
Contexte
Les vallées d’Aure et du Louron (7000 habitants, Hautes-Pyrénées), comme l’ensemble des hautes vallées pyrénéennes, ont eu cette particularité d’une société matriarcale très fortement ancrée dans la culture et le patrimoine local dans les générations passées.
Cette particularité, nous la retrouvons dans le nom des maisons qui était conservé de génération en génération, pouvant ainsi être le nom de la femme, la propriété étant transmise à l’aîné.e, fille ou garçon.
Car en effet, dans ces vallées pyrénéennes, le droit d’aînesse ‘absolu’ était pratiqué. Le caractère fort, parfois dominant de la femme pyrénéenne est mis en exergue par l’historienne Isaure Gratacos dans son ouvrage Femmes dans les Pyrénées, une égalité perdue et retrouvée.
De nombreuses femmes ont en effet marqué les vallées, par leur opiniâtreté, leur vie de labeur, leur histoire singulière, des parcours de femmes entrepreneuses, partant souvent de rien.
Aujourd’hui, d’autres femmes ont une histoire, un héritage à transmettre, participent à la vie des vallées à travers leurs activités, les associations, etc. Des rencontres avec ces femmes de toutes générations seront à prévoir.
Ce statut social est à rapprocher vraisemblablement de la mythologie, des contes et des légendes des Pyrénées, dans lesquels on y retrouve la femme incarnée en fée, en sorcière, ou encore en sainte.
Malgré ce caractère et cette reconnaissance sociale de la femme pyrénéenne, les vallées n’ont pas échappé aux activités traditionnelles « genrées ». En effet, dans les villages, des édifices rappellent les activités d’autrefois spécifiquement féminines, comme les lavoirs (lieux réservés aux femmes), ou encore l’éducation, différente entre les filles et les garçons (écoles séparées notamment).
Où en est-on aujourd’hui ? Quelle est la place de la femme dans la société ? Le modèle de la femme pyrénéenne est-il toujours présent ? Qu’est ce qui permettrait, le cas échéant, de sortir des stéréotypes genrés ? Un prétexte à interroger les habitants quel que soit leur âge, leur genre, leurs origines… sur les questions d’égalité femmes/hommes, de genres, de la place de la femme dans la société, permettant ainsi de lutter contre certains stéréotypes et les discriminations qui peuvent en découler.
A partir de documents, d’écrits, de rencontres, d’échanges au cours de la résidence… il s’agira pour les artistes de créer une dynamique autour de ces enjeux à travers une ou plusieurs créations artistiques participatives, en faisant un lien avec la culture pyrénéenne.

 

 



Informations de contact

Organisateur
Communauté de communes Aure Louron