Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Mirela Vasile, Laurence Bourgeois, Jean-Marc Barrier

5 août au 16 août



Mirela Vasile, Laurence Bourgeois, Jean-Marc Barrier, Partout où vous verrez du blanc, lisez que je vous aime

 

Avec ces mots de Diderot adressés à Sophie Volland, le ton est mis : il s’agira de marier la forme au silence et la vitalité de la trace à l’esprit de méditation qui l’a fait naître.

Mirela Vasile, Laurence Bourgeois et Jean-Marc Barrier avaient, l’été 2019, animé la vie d’une galerie éphémère à Chalabre, et proposé des lectures et rencontres, invitant également d’autres artistes.

Ils montrent cette année des œuvres nouvelles, dans la salle du conseil de la Mairie de Chalabre, accompagnant les journées de Chalabre en sérénade dans l’esprit amoureux d’une expression.

Pour Mirela Vasile, la peinture à l’huile vient sur une fine couche de plâtre sur contreplaqué. Cette technique est un hommage à ses racines d’Europe de l’Est, où la peinture murale avec l’application de la feuille dorée a une grande importance.
« Chaque œuvre a connu un moment de blanc immaculé, c’est la couche de plâtre qui guide la composition, comme une première couche d’amour, un premier « je t’aime »… comme un centre à partir duquel les cercles vibrent ».

Dans le travail de Laurence Bourgeois, le blanc du papier traverse la transparence du verre, l’écriture les relie. Il faut franchir les strates translucides pour percevoir la vibration des mots et les voir s’échapper dans le murmure des livres et des pages suspendues. La mousseline, pigment incrusté de poudre de verre, cuit dans un four verrier à haute température, fait œuvre au blanc et dévoile substances et végétaux fusionnés comme autant d’empreintes amoureuses.

Jean-Marc Barrier aime se rapprocher de l’essentiel, de l’élémentaire. Il cherche sur le papier l’espace où respirer, et l’encre – née du bois brûlé – l’aide à faire exister un autre blanc où tout ce qui ne peut se dire respire. Où vitalité et silence se trouvent.

Le geste le libère. L’inconnu de la trace, la vie propre de l’encre.
Et si un jour il se met à broder des lignes pointillées dans des encres
un peu sauvages, c’est instinctif. Il comprend alors que se lient deux temps sur la feuille: le temps de l’enfant libre et celui de la pensée et de la rêverie,
qui s’étire et lui aussi respire, renouant vitalité et méditation.

Exposition en écho silencieux à Chalabre en sérénade

10-12h et 16-19h ; et les 7-8 août, 10-13h et 16-20h.



 

Détails

Début :
5 août
Fin :
16 août
Catégories d’évènement:
, , ,

Lieu

mairie de Chalabre
1 cours Sully
Chalabre, 11230
+ Google Map