Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Malbreil et l’Espagne

1 mars 2019 au 2 juin 2019

Malbreil et l’Espagne

Vernissage 28 février, 18h30

 

François Malbreil présente à Castres, dans une exposition associant peintures et gravures, sa réflexion et son cheminement autour du thème des paysages et des jardins d’Espagne, lieux qu’il affectionne particulièrement. Ici, la nature garde pleinement sa poésie et impose des moments immobiles, des rêves incontournables.
François Malbreil a déjà été présenté au Musée Goya voici vingt-huit ans. A l’époque sous le titre d’Années Tropiques, il nous offrait ses peintures déjà inspirées par ses voyages lointains dans des harmonies douces ou au contraire contrastées. Amoureux des paysages solitaires, de la lumière sous toutes ses formes, il n’a cessé depuis de parcourir notre terre comme le ferait un arpenteur devenu peintre, fréquentant le Pôle, l’Afrique, Madagascar et bien d’autres contrées.

Il y a chez Malbreil une régulière attention pour le détail en apparence insignifiant, pour l’anecdote, le moment simple pétri de gestes quotidiens. Il saisit ce dernier tout comme Velázquez l’a fait dans les Ménines et nous le rapporte grâce à un croquis, une esquisse qui donnera peut-être – souvent – sa pleine mesure sur la toile petite ou grande. Ce qui importe chez lui, dans cet univers sien, demeure le spectacle ébloui et attendri du monde sans omettre une certaine gravité inhérente à tout artiste véritable. […]
Voilà pourquoi l’idée s’est fait jour de lui demander des oeuvres sur l’Espagne, pays ami et proche, tant diversifié, qui était au XIXème siècle, pour les artistes français, la porte de l’Orient. L’Espagne et ses jardins en particulier andalous, hérités de la grande époque du califat de Cordoue ; l’Espagne et ses îles célèbres (Canaries, Baléares) mais aussi l’Espagne intimiste nourrie des natures mortes de Francisco de Zurbarán où le moindre objet révèle de par sa texture, sa place et sa mise en lumière une essence quasi divine. […]
Il nous faut donc, à sa suite et sans autre bruit que celui de nos pas, le suivre dans ce périple original ; François Malbreil s’y révèle le meilleur des guides puisqu’avec lui chemine la Poésie. Il demeure toujours quelque chose des voyages proches ou lointains. Ce quelque chose nourrit à jamais le voyage immobile, le songe qui n’est que songe mais par lequel nous vivons.
Jean-Louis Augé
Conservateur en Chef des musées Goya et Jaurès

Détails

Début :
1 mars 2019
Fin :
2 juin 2019
Catégories d’évènement:
, , , ,

Lieu

Musée Goya
Hôtel de ville
Castres, 81100 France
+ Google Map