Chargement Évènements

« Tous les Évènements

J’ai descendu dans mon jardin

13 mars au 6 juin

J’ai descendu dans mon jardin

 

Les espaces d’exposition de L’Atelier Blanc et du Moulin des Arts de St-Rémy doivent encore rester fermés, mais la prochaine exposition est néanmoins en route

J’ai descendu dans mon jardin peut être découverte en ligne à compter du 13 mars en attendant les décisions gouvernementales pour la réouverture des lieux.
D’ici là, des sculptures sont à voir dans le jardin de l’Atelier Blanc ouvert aux horaires habituels.

Sève montante, L’atelier blanc, Villefrannche-de-Rouergue
Antoine Petel, dans la galerie
Avec la participation de Thierry Boyer & Didier Trenet dans le jardin

Florilège, Le moulin des arts de Saint-Rémy
Thierry Boyer, Anne-Sylvie Hubert, Michaële-Andréa Schatt.

Pour ouvrir cette deuxième année consacrée au vivant, l’Atelier Blanc et le Moulin des Arts réunissent cinq artistes pour une double exposition. J’ai descendu dans mon jardin… Sève Montante et Florilège invite à observer la nature à travers leurs regards et de multiples médium pour tenter d’en capter la quintessence. Comment déchiffrer ce monde naturel auquel notre destin, à nous humains, est indéfectiblement lié ?

A l’Atelier Blanc, entre peinture et sculpture, les objets d’Antoine Petel, dont l’inspiration est organique et cellulaire, sont autant de tentatives d’explorer ‘l’être au monde’. La mise en espace du dessin et de la couleur sont les vecteurs d’un questionnement du vivant : il s’agit moins de représenter que d’incarner, par un processus d’équivalence, ce que nous sommes. A travers la cristallisation de formes convoquant les processus de croissance, de naissance, d’arborescence,… à l’oeuvre dans les formes naturelles, Antoine Petel tend un miroir à la vie en nous.

Pour compléter cette exposition, deux oeuvres descendent au jardin de l’Atelier Blanc. Didier Trenet honore avec humour cet îlot de verdure avec sa sculpture Vanille Chocolat, étude d’une fontaine, petit pied-de-nez à la vanité humaine. Thierry Boyer y installe un Germinoscope, « cette “machine” qui emprisonne l’eau, la terre, la chaleur et la lumière pour décupler et découper le vivant »

Au Moulin des Arts de St-Rémy, Thierry Boyer convoque le monde vivant observé grâce au Germinoscope. Au travers de la photographie, il grossit le faible et le petit, capte les traces, et en dévoile la force et la poésie. Anne-Sylvie Hubert utilise le végétal par imprégnation comme composante même de la toile de ses grands formats libres. Michaële-Andréa Schatt tresse avec céramiques, dessins et herbiers, les trois axes du paysage, du corps et du textile. Elle évoque l’étonnant jardin du cinéaste et poète anglais Derek Jarman, un lieu sauvage, sensuel et magique créé dans le milieu hostile d’une plage de galets.

Détails

Début :
13 mars
Fin :
6 juin
Catégories d’évènement:
, , , ,