Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Elisabeth Beurret, Jean-Pierre Brazs, Histoires naturelles

8 juillet au 21 août



Elisabeth Beurret, Jean-Pierre Brazs, Histoires naturelles

 

Vernissage 15 juillet, 18h30

Elisabeth Beurret et Jean-Pierre Brazs récemment installés à Barjac présentent leurs travaux récents: xylothèque et roches du futur.

  • Elisabeth Beurret:
    Née en 1957 à Grenoble, elle a vécu et travaillé à Genève pendant une trentaine d’années avant de s’installer à Barjac en 2021.De nombreux voyages au Mali, au Maroc, en Indonésie, en Australie, au Ladakh, dans les parcs nationaux des États-Unis, au Canada et en Nouvelle-Calédonie l’ont ouverte à diverses cultures et lui ont permis d’approfondir sa technique de fabrication du papier en intégrant les techniques orientales, occidentales et océaniennes.
    Elle travaille en des lieux précis avec des éléments végétaux qu’elle prélève pour les transformer en pulpes puis en feuilles de papier destinées à être assemblées en œuvres.
    Ses récentes réalisations sont des assemblages hybridant la fibre du papier et les pixels d’images photographiques. Son travail de mise en œuvre et en scène du végétal exprime l’histoire ethnobotanique du végétal.
    Elle a notamment travaillé à partir des végétaux des marais d’Oléron, des plantes littorales de Bretagne, des arbres d’émonde du bocage du Pays de Rennes, des végétaux emblématiques du Jardin des Méditerranées de Gilles Clément. En 2019, elle a mis en scène l’histoire de l’Abbaye d’Alspach en Alsace.
    Elle est membre de l’International Association of Hand Papermakers and Paper Artists (IAPMA) et a été invitée à plusieurs reprises à la Triennale internationale du papier de Charmey en Suisse.

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections privées, dans le Fonds de Décoration de la Ville de Meyrin (Suisse) et dans le Fonds Cantonal de Décoration de Genève et dans la collection du centre du livre d’artiste contemporain de Verderonne.

Xylothèque: Une xylothèque est le lieu où est conservée et consultée une collection de bois. Par métonymie, la xylothèque désigne aussi la collection elle-même. Comme une bibliothèque, un dépôt d’archives ou un herbier, une xylothèque demande trois pré-requis : la collecte, l’organisation et la conservation

De tout temps, des liens profonds se sont tissés entre les hommes et les arbres. Tous deux vivent entre terre et ciel et dépendent l’un de l’autre. Ainsi l’ingénieur forestier suisse Ernst Zürcher peut déclarer : « l’arbre attend que l’homme s’arrête, qu’il le regarde et qu’il lui dise ‘continuons ensemble’ » .

Elisabeth présente à Barjac, un ensemble d’œuvres consacrées aux arbres d’émonde du Pays de Rennes et au dragonnier des Iles Canaries, ainsi que le « livre de l’érable ».

  • Jean-Pierre Brazs
    Né en 1947, il a vécu une cinquantaine d’années à Paris avant de s’installer à Barjac en 2020.
    Il partage ses activités entre installation, dessin, photographie et écriture. Après avoir conçu depuis 1995 de nombreuses “interventions paysagères” éphémères ou pérennes son activité artistique se développe depuis 2009 à partir de fictions institutionnelles : le Centre de recherche sur les faits picturaux, puis la Manufacture des roches du futur, donnant lieu à des expositions, des installations, des conférences, des publications. Entre 2015 et 2017, dans le cadre de son projet L’hypothèse de l’île, il s’est déclaré en résidence d’artiste fictive dans une île imaginaire.
    Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections publiques dont le Fonds national d’art contemporain, le Musée de Grenoble, le Musée d’histoire contemporaine à Paris, le Musée du paysage de Verbania en Italie ou le Fonds d’art contemporain de la Ville de Meyrin dans le canton de Genève.

La Manufacture des roches du futur
La Manufacture des roches du futur fondée en juillet 2013 par Jean-Pierre BRAZS a pour principaux objectifs de décrire, par tous moyens scientifiques et poétiques, les roches qui pourraient se former sur terre, dans des avenirs proches ou très lointains, et de réaliser des fac-similés de ces hypothétiques matières géologiques.

La Manufacture des roches du futur se manifeste par des publications, des conférences, des expositions, des installations ou des ateliers participatifs : En 2014 dans la Cité de la Grande Borne à Grigny (Essonne), des ateliers participatifs on permis de fabriquer des « roches du futur » et des photographies ont été mises en scène dans les loges de gardiens d’immeubles.
En 2015 des « carottages du futur » ont été réalisés dans la Vallée de la Maurienne à Saint-Julien- Mondenis et dans le Jardin alpin de Meyrin dans le canton de Genève.
En 2018, des échantillons de plastiglomérats de la Manufacture des roches du futur ont illustré un article du géologue Jan Zalasiewicz : « L’insoutenable poids de la technosphère » dans le Courrier de l’UNESCO.
En 2022, des roches et des photographies seront présentées à La Cité des sciences et de l’industrie à Paris et un atelier de fabrication des « roches du futur » sera ouvert au public.

Jean-Pierre présente à Barjac des photos, des documents et des collections de roches.

https://laquincaillerie.info/exhibition/Histoires_Naturelles

Détails

Début :
8 juillet
Fin :
21 août
Catégories d’évènement:
, , , , , , , ,

Lieu

Galerie La Quincaillerie
Avenue Jean Tassy
Barjac, 30430 France
Téléphone :
04 66 55 83 82
Voir Lieu site web

Autres

Date
15 juillet
Heure
18h30