Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Ben J. Gross, Biblio-labyrinthes

4 mars 2019 au 29 mars 2019

Ben J. Gross, Biblio-labyrinthes

Vernissage le 8 mars, 18h30

Fils d’antiquaire, né à Londres en 1976, Ben J. Gross peint depuis ses plus jeunes années. Une curiosité insatiable lui fait passer des heures dans des musées et des librairies poussiéreuses. Après l’obtention de son diplôme en littérature à l’Université de Leeds (Angleterre) en 1999, un voyage le conduit dans les Hautes-Corbières.
Tombé sous la charme de la lumière languedocienne, il s’y installe pour se consacrer à la peinture. Empreinte de la poésie, des langues et d’étymologie, sa peinture, notamment dans les triptyques “Biblio-Labyrinthes”, s’appuie sur la structure des étagères pour une mise-en-scène. Le contenu pourrait faire appel à la mythologie, au folklore ou à la littérature, évoquant énigmes et intrigues : un couloir qui nous invite à un point de disparition occulté, un escalier improbable, une porte secrète entre-ouverte dans un mur de livres. L’artiste fait le rapprochement entre des bibliothèques et des mondes souterrains dans ses “UnderGroundWorks” – des mondes souterrains où les stalactites, stalagmites et voiles minérales témoignent une mémoire géologique, tandis que les bibliothèques représentent le cumul de l’expérience et la connaissance humaine sur cette terre.
“La bibliothèque est comme un labyrinthe où peuvent se rencontrer tous mes thèmes et techniques : la mythologie, les mots, les grottes. Sur les étagères, je peux réconcilier verticale avec horizontale, couleur avec forme, encre avec huile, abstrait avec figuratif, profane avec arcane… On dit en anglais “A picture paints a thousand words” (un tableau peint mille mots) – c’est cette relation entre la parole et l’image, le signe et le signifié, qui m’intéresse. Bibliothèques hantées par des mots, où les profondeurs des coulisses, eux-mêmes paysages intérieurs regorgeant de mémoire collective, me rappelle le potentiel figuratif d’une lame de Tarot : les histoires qui s’y cachent sont aussi multiples que leurs lecteurs.” Son travail s’enrichit de l’iconographie du Tarot (dit “de Marseille”), dans laquelle il reconnait une sorte de langage symbolique.

L’artiste cherche à respecter les traits et les champs de couleurs du Tarot traditionnel, tout en expérimentant diverses techniques et supports : huile, acrylique, enluminure, encre, relief …. À ce jour, l’oeuvre comprend quatre séries de vingt-deux arcanes majeurs, réalisées depuis 2009, où chaque tableau individuel trouve sa place dans l’ensemble.
Sa première série, “Tarot de Boig” se trouve dans une collection privée à Girone, et ses coffrets de reproductions sont appréciés par des collectionneurs à travers le monde. Actuellement, il collabore avec un éditeur Marseillais afin de publier une édition de sa future série de 78 lames, comprenant les arcanes majeurs et mineurs.Si le Tarot est à la fois le point de départ et le point de convergence de différentes idées abordées par Ben J. Gross, c’est dû à la force figurative de ces “icônes”, une force qui demeure en leur pouvoir d’archétype. Chaque lame contient une pluralité de sens et de narratifs. Ainsi ces mondes, personnages et thèmes se croisent et dialoguent : Le Diable pourrait être un égregore souterrain engendré par l’imagination collective de ses propres acolytes somnambules; L’Hermite, un vieux libraire troglodyte qui illumine ses tomes avec sa lampe de connaissance; le Bateleur, un jeune artisan devant ses outils et ses livres techniques. La Papesse, elle, détient le Grand Livre de Toutes Choses et nous invite à une lecture …”

Détails

Début :
4 mars 2019
Fin :
29 mars 2019
Catégories d’évènement:
, , ,

Lieu

Maison des arts Le Barcarès
Bd du Grau Saint-Ange
Le Barcarès, 66420 France
+ Google Map