Thomas de VUILLEFROY

Thomas de VUILLEFROY
Évaluer l'artiste
0.00

Thomas de VUILLEFROY

La peinture est un moyen extraordinaire de recherche, toujours constructif. A la façon des maniéristes après Michel-Ange, j’essaye de peindre sans me décourager. Parce qu’au fond je suis persuadé que l’Humanité est trop jeune pour avoir fait le tour, en si peu de temps, de tout ce qu’elle peut voir d’elle-même et exprimer par la peinture.

Durant mes premières années de pratique artistique j’ai beaucoup effacé mon travail. J’avais l’habitude d’arrêter une séance de travail en détruisant le sujet sur lequel je buttais en étalant de l’huile de haut en bas avec un racloir à vitre. Par hasard, en 2012, j’ai utilisé de l’encre de Chine pour recouvrir un pastel, peut être pour provoquer un accident. Le résultat fut que ce pastel ne fut pas recouvert uniformément du noir de l’encre. A quelques endroits cela ruisselait, perlait et à d’autres encore l’encre semblait avoir glissé dessus sans attacher.

C’est ainsi que d’un accident est née un nouveau genre de monotype.

Cette nouvelle technique au racloir, je l’ai appelée Révélation. Le tirage est unique et l’on s’approche d’un rendu proche de la lithographie. Avec une économie de moyens, de l’encre de Chine et un racloir, je travaille sur papier et crée sans avoir recours à une presse. Les œuvres présentées ont été réalisées de ma main avec une technique que j’ai donc inventée en 2012 à Moyrazès, dans l’Aveyron. Je l’ai mise au point pas à pas, au grès d’innombrables essais.

Une « Révélation », c’est ainsi que je nomme une œuvre créée avec cette technique, est à chaque fois un petit miracle qui demande du temps et une implication totale.

Depuis 2017, vingt œuvres de grand format ont été réalisées et elles proviennent toutes de mon atelier d’Espalion. Peut-être suis-je le seul à travailler ainsi. Une Révélation est toujours une œuvre originale car elle n’est pas reproductible; elle est donc unique. Il n’existe pas de cases toutes faites pour les classer. En effet, il s’agit d’un genre de monotype nouveau, réalisé sans presse. Il faut concevoir qu’il ne s’agit pas de photos, qu’il ne s’agit pas de dessins, qu’il ne s’agit pas de peintures comme on l’entend traditionnellement, c’est quelque chose d’autre qui s’offre à vos yeux et à votre cœur.

J’ai découvert huit façons de procéder pour réaliser mes Révélations. Chacune a un protocole et des moyens d’action qui lui sont propres.
Par exemple une RNP (Révélation en encre Noire réalisé par le biais de Puzzles et de Pochoirs) n’a rien à voir avec une RND (Révélation à l’encre Noire en Dégradés).

II faut imaginer qu’une œuvre comme RNP 177 (format 168 x 232 cm) m’a demandée plus de quatre mois de travail sans interruption. La révélation finale donne corps à un travail de préparation invisible, mais réellement fastidieux.

En parallèle de ma peinture, je cherche et j’explore dans des domaines variés, toujours curieux de découvrir et d’inventer dans des secteurs d’activité qui ne sont pas forcément les miens, comme l’architecture mais aussi la confection ou le langage.

En effet, j’ai aussi beaucoup rêvé… Et au bout d’un rêve ou à son commencement il y a une intuition. Je prends au sérieux ces moments incroyables qui sont porteurs de grandes joies. Je note ce que je vois là, ce que je ressens, pour que cela reste. Mais de ces rêves que je développe obsessionnellement, le plus grand d’entre eux est de vouloir m’inscrire comme artiste participant par ses inventions à la vie économique du pays. Je cherche toujours une application et j’essaye de comprendre sa portée. C’est même la seule mission de conscience que je me donne.

C’est comme cela que j’ai créé, innové et inventé dans des secteurs d’activité qui n’étaient pas forcément les miens. Par exemple, dans celui de la confection, de l’architecture, du bâtiment et plus récemment celui du langage informatique, mais toujours avec trois bouts de ficelle, des moyens de peintre.

Je m’interroge sur l’homme et me demande s’il a atteint ses limites…et je rêve encore que tout est possible…

Thomas de Vuillefroy

 

 

32 Bis Rue Du Docteur Trémolière 12500 ESPALION
Atelier ouvert au public
Oui
Adresse de l'atelier

32 Bis Rue Du Docteur Trémolière
12 500 ESPALION

Résidence en galerie
Oui
Téléphone

    Statut artiste
    Artiste-auteur
    N° MDA ou Agesssa
    V324144
    Galerie d'art de l'artiste

    Aucun élément à afficher pour le moment.