DUPAYAGE Philippe

DUPAYAGE Philippe
Évaluer l'artiste
0.00

Visiter l’atelier de Philippe Dupayage, c’est déjà s’immerger dans l’antre d’un alchimiste.
Né à Vimy (Pas-de-Calais) en 1959, c’est son grand-père, mineur, qui lui transmettra le goût de la créativité.
Après avoir collaboré avec Robert Doisneau puis exercé le métier de réalisateur, il est aujourd’hui installé en Occitanie.
Cet artiste plasticien propose une œuvre multidisciplinaire allant de la peinture à la vidéo.
Dans son atelier, côtoyant des livres d’art, l’on découvre des pots de pigments (dont il garde jalousement le secret), de la cire fondue, du charbon, des bocaux dans lesquels il cultive des levures….
« Mes créations sont autant de supports sur lesquels je tente de faire cohabiter des éléments naturels représentant le vivant, à l’instar de la machine humaine, et des créations du non-vivant, conçues par les peuples du monde. Mon travail m’a conduit à tenter de percer les mystères des éléments dans une approche kinesthésique. C’est ainsi que les griffes, les reliefs, la peau des objets… ont pris possession de mes toiles. Dans mon travail, la chimie des éléments croise la physique quantique. »

Quand l’art rencontre la science: Après s’être intéressé à la machinerie humaine dans son exposition “Sous le signe du cancer”, Philippe Dupayage nous propose aujourd’hui de parcourir les routes de la science. Pour réaliser ses travaux sur la mémoire, il s’est appuyé sur ses rencontres avec des médecins, des neurologues, mais aussi des physiciens quantiques et des philosophes. Il nous offre avec son exposition “Bleu Charbon, le cube de la mémoire”, un monde onirique, celui bien réel de notre cerveau. Mais qu’est ce que la réalité? Il nous invite à participer à un conte poétique évoquant les traces laissées par nos souvenirs d’enfant, des souvenirs falsifiés par la distorsion de la mémoire. Le public est invité à méditer sur la fragilité de la perception. Au cœur de cette réflexion se trouve la “pierre de Vimy”, symbole énigmatique de la quête incessante de la connaissance humaine.

Au début de sa carrière artistique, Philippe Dupayage se concentre sur l’image figurative, cherchant à représenter le monde qui l’entoure avec sa propre sensibilité.
Cependant, très vite, il trouve que cette approche ne lui permet pas de transmettre toute la complexité de la réalité. Il commence à explorer des styles plus abstraits, cherche à transmettre des émotions et des sentiments plutôt que des images concrètes.
Il s’inspire alors des codes de la peinture pariétale pour créer des œuvres évoquant des fragments de paysages naturels et des éléments organiques et minéraux.
Son utilisation de la texture et de la couleur a été comparée à celle d’Antoni Tàpies, un artiste espagnol de renom, connu pour son exploration de la matière et de la surface dans ses peintures. Comme Tàpies, Dupayage utilise des matériaux bruts pour créer des surfaces texturées qui donnent vie à ses œuvres.
La vision de Philippe Dupayage est profondément humaniste, considérant la peinture comme un moyen de communiquer notre expérience de la vie aux autres.
Selon lui, la peinture est une forme de langage qui nous permet de partager nos émotions, nos pensées et nos perceptions avec le monde.
En utilisant la couleur, la texture et la forme, il crée des œuvres qui parlent directement à notre être intérieur, révélant les vérités profondes de notre existence.
Pour Philippe Dupayage, la réalité n’est pas simplement une question de perception, mais elle est influencée par l’observateur. La réalité est quantique.
Il estime que notre expérience du monde est façonnée par nos attentes, nos croyances et nos préjugés, et que nous avons la capacité d’influencer la réalité en choisissant de voir les choses différemment.

La peinture de Philippe Dupayage transcende le domaine de l’art pour devenir une réflexion sur la vie elle-même. Son travail évoque la complexité de notre existence.

« Chacun d’entre-nous pourra poser sur mon travail sa propre vérité, qu’elle soit esthétique ou philosophique. »

Coursan (15 février au 6 mars 2023)

Le Somail (Aude- 19 mai au 18 juin 2023)

Villefranche de Conflent (27 au 29 mai 2023)

Montolieu (4 au 6 août)

Leucate (15 au 17 septembre)

3 Rue de l'Eglise 11140 MERIAL
Atelier ouvert au public
Oui
Résidence en galerie
Oui
Téléphone

    Statut artiste
    Artiste libéral
    N° Siret, code APE
    80530167800019
    Galerie d'art de l'artiste

    Aucun élément à afficher pour le moment.