Méthyl'Mnê

Discipline(s)
Artiste Numérique, Dessinateur/trice, Graphiste
Informations de contact
Mme Adeline BIDON

Localisation

Statut
Artiste-auteur
N° MDA ou Agesssa
B24193
Mon Histoire

Méthyl’Mnê
Mnê racine de Mnémosyne, mère des muses, titanide de la mythologie grecques, gardienne des arts et de la mémoire.

Diplômée en 2010 de l’école Emile Cohl, ses pratiques entre édition et art mural se construisent pendant 10 ans sur Lyon en espaces de créations partagés, lieux de résidences permanentes : à l’atelier LaMezz pendant 7 ans et aux ateliers Au 46 pendant 2 ans.

Dès 2010, elle collabore avec la Cité Création, pour une fresque sur le foyer Notre Dame des Sans abris à Lyon sur le thème des arts de le rue. Elle poursuit l’investissement de la rue en collages éphémères et créations murales, en France et à l’étranger, lors de festivals et de résidences. Ces temps d’élaborations et de recherches donnent lieux à plusieurs créations pérennes et ouvrent le champ de la transmission en élaborant des œuvres inclusives, sous forme de résidences encadrées par des institutions culturelles, sociales et d’enseignements.
En juin 2021, elle signe sa plus grande œuvre à ce jour en plein centre de Lyon : Tisseurs de Solidarité, une façade de 125m² (15 m x 8,5m) avec l’association M.U.R 69.

Elle illustre en 2015 La libellule, récit auto fictionnel, basé sur les archives familiales de l’auteure, Sophie Serronie Vivien, édité chez Âne bâté édition. La même année est produit ‘Derrière ma fenêtre’ en auto-édition, avec l’auteure Léah Touitou, roman graphique évoquant les déracinements d’un héritage féminin entre Europe et Afrique, nourrit des voyages et des mémoires personnelles des autrices. Ces deux récits poétiques, tracent les premières transpositions d’héritages de mémoires.

Pendant 12 ans elle collabore avec le spectacle vivant en produisant des visuels d’affiche, notamment pour la Compagnie Louxor spectacle (art de rue) et Les anges au plafonds (marionnette).

A partir de 2017, elle travaille avec les musiciens brésiliens André Luiz de Souza et Célio Mattos lors d’une résidence de 2 ans, L’arbre à Palabre à Bourg en Bresse (Ain) : co-écriture d’un conte musical reliant art vivant et art graphique dans l’espace urbain. Inspiré par les trois racines de la musique brésilienne : amérindienne, africaine et européenne, ce projet ancre ce travail de mémoires, de croisements d’iconographies, de mythologies et ouvre le champs de la performance, peinture live en musique.

Après plusieurs expositions collectives, enrichie d’une mythologie personnelle, elle présente sa première exposition solo en septembre 2018 : Méthyl’Mnêmosyne au Soffa à Lyon, suivie de La Terre se souvient à l’Imag’In galerie en octobre 2020 et présentée actuellement en Occitanie, à Saint jean le Comtal (Gers) au Château de Camille.

Repérée à Bordeaux, en 2017, lors du festival Vibration Urbaine (Pessac), la Galerie Spacejunk de Bayonne l’invite en 2019, pour le festival d’art urbain Point de vue. Elle peint la façade de l’école de crique Oreka, inspirée par les fêtes et la culture populaire locale. Elle rencontre la compagnie Les Oiseaux de passage originaire du Gers, suit la caravane et s’installe début 2020 à coté d’Auch pour poursuive ses recherches entre conte populaire et anthropologie, autour des archétypes du sauvage : fête de l’Ours et mascarades.

Souhaitant poursuivre les passerelles créées entre mythes, contes, art vivant et arts graphiques, elle travaille actuellement aux liens existant entre rituels sociaux issue de la culture populaire et les arts du cirque, regroupant ces douze dernières années de recherches personnelles.

Expositions, Galeries, Musées ...
Expositions(s) personnelle(s)
La Terre se souvient, Chateau de Camille à St Jean le Comtal (32) du 09/12/2021 au 27:02/2022

La Terre se souvient, galerie Imag'In , Lyon, octobre 2020

Méthyl'Mnêmosyne, MJC Bourg en Bresse (01), octobre 2018

Musée, Centre d'art
Centre culturel Aragon à Oyonnax (AIn) fresque

Centre culturel George Sand à Saint Quentin Fallavier (Isère) fresque

Galerie virtuelle