CANO

Discipline(s)
Collage, Dessinateur/trice, Peintre
Informations de contact
M. José CANO
Téléphone

Localisation

Statut
Artiste libéral
N° Siret, code APE
449 066 299 000 16
Mon Histoire

Cet artiste de 73 ans, diplômé des Beaux-Arts de Valence, qui ne s’est jamais éloigné de la Méditerranée, se défend de toute étiquette. Ses clairs-obscurs font penser à Rembrandt, sa palette aux impressionnistes, sa fougue à Delacroix…
Mais JoSé CANO n’est pas homme à se laisser influencer par un style et moins encore à se laisser prendre dans le carcan de la ‘mode’. Son œuvre est à son image : éclectique, profuse et chargée d’émotions.
JoSé CANO n’a pas son pinceau dans la poche, et sa verve le complète bien.
Quand il sort sa palette pour traduire quelque chose du ballet qui se déroule à “las chinco de la tarde”, il ne veut voir que les envolées de la cape qui entraîne le taureau dans une danse qu’il ne voudrait pas macabre, mais allégorique.
D’ailleurs, il passe facilement du côté lumineux de l’arène à la sombre histoire de Minos et du Minotaure, cette force musculaire abattue par la bêtise du monde qui ne fait pas de cadeau à ceux qui sont différends de la masse gluante des gens ordinaires.

Mais une grande partie de son œuvre est consacrée à l’éternel féminin, petites femmes modernes dans leurs activités d’aujourd’hui, futiles ou intimes.
Peintre de l’instant, son pinceau joue sur la toile comme les mains sur un clavier, dans une allégorie à la lumière et au mouvement.
JoSé aime la FEMME, la douceur de ses courbes, son évanescence qu’il fait palpiter à travers des attitudes nonchalantes et voluptueuses, dans des couleurs éclatantes, dans des flashs troublants, des moments intimistes, traduits dans une palette impressionniste.
Alors, quelque chose se passe, palpable comme une caresse, entre celui qui a peint et ceux qui regardent. Quelque chose s’entend comme les palpitations d’un cœur, et c’est tout ce qui intéresse JoSé CANO : « Le tableau n’est jamais que la cerise sur le gâteau. » Allez comprendre…
Demain, ce sera l’ambiguïté de l’être, mi-clown blanc, mi-colombine qui s’exprimera dans “paix intérieur” ou “l’angoisse du double JE”.
Et soudain, le regard d’une mère vient se poser sur son ventre arrondi et, par le jeu des transparences du papier et des couleurs, elle semble illuminée de l’intérieur par cette alchimie d’amour que représente une maternité future.

Daniel NICOLAS
Les Dernières Nouvelles d’Alsace

Expositions, Galeries, Musées ...
Expositions(s) personnelle(s)
Galerie Nadine GRANIER ,13 rue Puech-Bérenguier 81000 ALBI 2004

Exposition à la Galerie « Claudine Hohl » Schanzengraben 15 _ 8002 ZURICH 2003

-Exposition permanente Galerie Nicole GOGAT , 6rue des Consuls ,34970 LATTES 2003

Galerie « Z » ,4 Place St. Louis 30220 Aigues Mortes 2002

1982 Kunst Galerie Freibourg(RFA) 1982

Atelier ouvert au public
Oui
Galerie virtuelle