BARJAUD Philippe

Discipline(s)
Dessinateur/trice, Photographe
Informations de contact
M. Philippe BARJAUD
Téléphone

Localisation

Mon Histoire

Quand j’étais petit, les séances de photo de mon père étaient des supplices, éblouis que nous étions par le soleil, pendant des poses interminables… Car le sujet devait être bien éclairé, et l’horrible contre-jour banni.

Mais aujourd’hui, cinq ou six décennies plus tard, c’est moi qui me plante face à l’astre rayonnant, par défi, et parce que cela provoque souvent des horreurs, mais parfois de divines surprises. « SUM SI SOL SIT » inscrivaient les Romains sur leurs cadrans solaires, « Je ne suis que si le soleil y est ».

Entre lui et moi, le paysage, rien que le paysage. J’ai assez interviewé dans une autre vie télévisuelle pour développer une forme d’intolérance au « braquage » de l’objectif sur le visage de mes semblables. Et casanier comme pas deux, je ne me lance dans aucune expédition aux antipodes, non, juste dans un petit rayon autour de ma tanière. Car comme on disait, “tout est dans tout (et vice versa)”, et chaque grain de sable contient un univers, chaque vallon un pays.

Cazedarnes hier, Capestang aujourd’hui. Je marche, je pédale, mon petit Lumix en poche, et parfois, enfin, survient le hasard…

Le soleil glisse derrière un nuage, et d’un seul coup, la carte postale se mue en scène d’opéra… Le paysage se met à me parler, à raconter une histoire, de naissance ou de fin du monde. Là, ce n’est pas seulement l’œil qui voit, mais le cœur, les tripes. Et parfois, le temps de sortir la caméra, c’est déjà trop tard, je la range et je repars. Pas grave…

Un dicton décrit le photographe comme un “peintre paresseux”… De fait, quand je ramène un cliché à la maison, ce n’est encore qu’une esquisse, et une sorte de palette où puiser mes couleurs. C’est pendant le post-traitement qu’à l’aide du pinceau numérique, je compose le tableau final. Pour magnifier l’émotion initiale, sans la travestir.

Et après, il m’arrive de montrer le résultat dans les bibliothèques des villages environnants (Cazedarnes, Cessenon, Roquebrun, Capestang…), juste pour partager.

Voilà, c’est tout pour la photo…

Car je dessine aussi des “kamishibaï”, mais ceci est une autre histoire…

Galerie virtuelle

Œuvre en vente spéciale
Ma sélection
Titre
Capestang, le ciel, l'eau et la terre...

Description

Avec ces photographies des environs de Capestang, loin des images convenues,
J’ai souhaité transmettre des sensations, des sentiments, des émotions.
La douceur d’un jour commençant, porteur de promesses…
La contemplation du ciel dans l’eau, ou bien le contraire,
L’énergie folle de la tramontane, la paix d’un crépuscule sur le canal…
L’espoir naissant d’un pinceau de soleil perçant les nuées du marin…
Pour illustrer la fin d’une année, mais surtout le début de la nouvelle.

Me contacter : barjaud.philippe@orange.fr

Prix
40,00€