Plus de 25 000 abonnés à nos newsletters !

A Cajarc (Lot), Thomas Delamarre nouveau directeur de la Maison des arts Georges et Claude Pompidou, la MAGCP

- Partenaires -


A Cajarc (Lot), Thomas Delamarre remplace Martine Michard à la direction de la Maison des arts Georges et Claude Pompidou, la MAGCP

 

crédit: Magcp
crédit Sophie Lawani-Wesley.

A Cajarc, Thomas Delamarre succède à Martine Michard à la direction de la Maison des arts Georges et Claude Pompidou, un centre d’art contemporain labellisé d’intérêt national en 2018. Martine Michard part à la retraite.

La ministre de la culture Roselyne Bachelot-Narquin, en accord avec Carole Delga, présidente de la région, Serge Rigal, président du département du Lot et Jean-François de Canchy, président de l’association de la MAGC, a suivi ainsi la proposition unanime du jury qui s’est tenu le 31 mars.

Conservateur à la Fondation Cartier (Paris) depuis 2013, où il a notamment assuré le commissariat des expositions Artavazd Pelechian – La Nature (2021), ou Jeunes Artistes en Europe – Les Métamorphoses (2019), Le Grand Orchestre des Animaux (2016), Thomas Delamarre est diplômé de l’Ecole du Louvre (2016) et de l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, Paris/Lyon (1998) en administration des structures du spectacle vivant.

Intitulé Une maison, des territoires à partager, son projet pluridisciplinaire entend poursuivre la dimension européenne de la MAGCP et conforter le rôle citoyen du centre d’art, notamment grâce à une programmation incluant de nouvelles collaborations.

Pour affirmer la présence de la MAGCP au cœur du département et de la région, il souhaite renforcer les liens avec les acteurs de terrain – agricoles, industriels, associatifs – afin de réfléchir aux usages contemporains du paysage, et développer un pôle de recherche artistique sur les enjeux qui animent la société à l’heure de la transition écologique.

Thomas Delamarre propose de nouveaux formats de résidence et de recherche dans une dimension européenne. Son exigence de partage de l’art, des connaissances, son intérêt marqué pour la commande publique, l’intervention artistique en milieu rural et sa compréhension des enjeux locaux ont emporté le choix du jury“, précise encore le ministère de la culture dans son communiqué.



 

Articles associés

Affiner vos résultats

- Partenaires -