- Publicité -


A Martel (Lot), une chapelle à vendre avec ses fresques de Miklos Bokor sur la Shoah

 

Image extraite du film que Guillaume Fréchon a consacré à la Chapelle pour les journées du patrimoine en 2020. Film visible sur youtube.

Les héritiers du peintre Miklos Bokor (1927-2019) ont chargé une société immobilière de vendre la chapelle de Maraden, sur la commune de Martel, chapelle où le peintre avait réalisé des fresques sur le thème de la Shoah. Les vendeurs souhaitent que les futurs propriétaires s’engagent à garder l’œuvre en question.

Selon La Dépêche qui annonce la mise en vente, les héritiers pourraient prendre en charge une partie des travaux de restauration, et le nouveau propriétaire s’occuper de la valorisation de l’œuvre. A terme, il se peut que la commune de Martel acquiert le lieu et ses œuvres.

Retour sur une histoire hors norme: en 1996, le peintre hongrois Miklos Bokor achète une chapelle dans le Lot, la chapelle de Malodène, à Martel. Entre 1998 et 2002, il va peindre dans cette chapelle des fresques sur l’ensemble des murs et une partie de la voûte, avec un seul thème: la Shoah, thème représenté par des silhouettes très denses, nues, qui appellent, hurlent, crient, mais ne peuvent visiblement échapper au sort qui les attend.

L’artiste a été déporté dans les camps de concentration à 17 ans. S’il en est revenu, ce n’est pas le cas de ses parents et d’une grande partie de sa famille. Lui-même a pu rentrer en Hongrie après la guerre pour s’exiler en France dans les années 60. Il rencontre notamment Yves Bonnefoy, André du Bouchet, Paul Celan et partage son temps entre son atelier parisien de La Ruche et le Lot, où il acquiert, restaure et peint à fresque la Chapelle de Maraden pendant six ans (1996-2002).

  • Image extraite du film que Guillaume Fréchon a consacré à la Chapelle à l’occasion des journées du patrimoine en 2020. Film visible sur youtube.


 

- Publicité -
Article précédentA Saint-Paul de Fenouillet (66), des artistes de plus en plus nombreux dans les anciens thermes pour Balade en terres d’artistes
Article suivantA Bagnères-de-Bigorre, l’ancien Palais de justice va recevoir un important fonds photographique