- Publicité -


Les Sétois Jean Denant et Martin Bez au secours de la Baltique

Le galeriste Martin Bez devant l’œuvre de Jean Denant, silhouette de la mer baltique en inox miroir. Crédit: Martin Bez

Fin 2023, à Sète, le galeriste Martin Bez (créateur de la galerie Dock Sud) et le plasticien Jean Denant créaient une association centrée sur la préservation de la mer baltique.

Le 1er avril, les deux hommes vont partir trois mois pour faire le tour des pays qui bordent la mer Baltique en expositions itinérantes autour de deux œuvres de Jean Denant. 

La plus emblématique des deux est une une carte de la mer baltique en miroir.

A Sète, Jean Denant est notamment connu pour son œuvre Mare Nostrum, une silhouette de la mer Méditerranée en inox miroir de grande surface, installée sur la corniche, face à la mer. Cette œuvre est également présente à la Fondation Carmignac sur l’île de Porquerolles, elle aussi face à la Mer. Une autre a été offerte par François Hollande, lors de sa présidence, au Roi du Maroc.

Dans une action similaire, Martin Bez et Jean Denant souhaitent implanter des cartes monumentales de la Mer Baltique en miroir face à la Mer, chacune ornant un mur emblématique d’un pays riverain. “Ces miroirs deviendront alors des porteurs lumineux de prise de conscience de l’importance d’agir et tracent les contours de la mer Baltique d’un écho visuel et symbolique entre nations solidaires”, explique le galeriste.

« Qui soigne une mer, soigne toutes les mers », explique Martin Bez, qui poursuit: “Nous avons choisi la mer Baltique. Christina en est originaire et nous y avons longtemps possédé une maison dans une petite île de l’archipel de Stockholm. Contraste des étés et des hivers, lumière et nuits noires, ciel immense, mer bleue ou blanche, iles aux forêts vertes ou enneigées, maisons rouges, pontons bois, bateaux… Bref, paradisiaque (…). En l’espace extrêmement court d’une trentaine d’années le plein a fait place au vide et cet univers s’est totalement dégradé. A tel point et c’est un exemple significatif parmi tant d’autres, que beaucoup de lieux poissonneux de nos pêches heureuses parfois miraculeuses sont devenus des zones mortes, oui je dis bien mortes, sans plus aucunes vies“.

 Pour aider à la préservation de la mer baltique, le galeriste a donc créé l’association 1901 à but non lucratif MB D79. L’association est ouverte à tous mais les membres en sont plus particulièrement issus du Monde de l’Art, galeristes, collectionneurs et amateurs avertis.

Le galeriste et l’artiste partent donc trois mois dans les pays qui bordent la Mer Baltique et présenteront les œuvres de Jean Denant à Lubeck (Allemagne), Copenhague (Danemark), Visby (île de Gotland, Suède), Stockholm (Suède), Helsinki (Finlande), Tallin (Estonie),  Riga (Lettonie), Klaipèda (Lituanie), Gdansk (Pologne).

L’objectif est de multiplier les rencontres avec les mondes privés, institutionnels, culturels, associatifs, professionnels. Le tout étant de faire des animations autour des œuvres pour fortifier une prise de conscience sur la nécessité de préservation de la mer Baltique et créer des contacts pour proposer l’installation d’œuvres cartes miroir sur des murs d’envergure.



 

- Publicité -
Article précédentA Nîmes, Barbara Gouget remplace Pascal Trarieux à la direction du musée des Beaux-Arts
Article suivantDouble actualité pour Patrick Pavan: un film sur son travail et une exposition avec une créatrice de mode