- Publicité -


 Le Sétois Hervé di Rosa exposé au Centre Pompidou pendant six mois (printemps-été)

Hervé di Rosa, l’une des figures les plus connues de la Figuration libre, a déjà été exposé dans de nombreux musées parisiens mais, cette fois-ci, il aura les honneurs du Centre Pompidou, où il présente Le passe-mondes, visible du 28 février au 26 août.

Le Centre Pompidou présente les œuvres d’Hervé Di Rosa ayant fait l’objet d’une importante donation.

Autour des œuvres entrées dans la collection, l’exposition réunit des pièces de l’époque de la Figuration libre, des objets d’art modeste et des peintures récentes afin de donner un aperçu d’ensemble de cet artiste à nul autre semblable.

Sur la trentaine d’œuvres, une vingtaine issues de son tour du monde: l’artiste avait alors travaillé dans chaque pays où il a fait étape avec des artisans et leurs techniques.

 

  • Hervé Di Rosa se fait connaître au début des années 1980 au sein du courant de la Figuration libre, puisant son inspiration dans la culture populaire, et notamment la bande dessinée. Il se consacre ensuite à un projet singulier : confier ses images à différents artisanats et techniques de par le monde (de Sofia à Lisbonne en passant par le Ghana, l’Éthiopie, le Vietnam, le Mexique, la Floride ou l’Andalousie). Parallèlement à son art, Di Rosa collectionne ce qu’il appelle les arts modestes, ces productions esthétiques faites en dehors du champ des beaux-arts, et crée, en 2000, dans sa ville natale, Sète, un musée dédié à ces productions, le Musée international des arts modestes.

 



 

 

 

- Publicité -
Article précédent Le sculpteur aveyronnais Rémy Teulier remporte la médaille d’or du Salon de la Société des artistes français
Article suivantRachida Dati annonce que l’Etat a commandé des vitraux à G. Traquandi pour l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue (82)