- Publicité -


La ministre de la culture Rachida Dati annonce que l’Etat a commandé des vitraux à Gérard Traquandi pour l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue (82)

Rachida Dati à l’Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue. Crédit: Préfecture du Tarn-et-Garonne.


La ministre de la culture a visité le 22 février l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue, située dans le village de Ginals, un peu plus de 200 habitants (Tarn-et-Garonne), qui abrite une grande collection d’art du XXe siècle, la collection Bonnefoi – Pierre Brache.

Ces deux mécènes et collectionneurs dans les années 60 avaient ensuite acheté l’Abbaye pour la transformer en centre d’art accueillant leur collection en 1970. L’abbaye a été fermée près de deux ans pour d’importants aménagements avant de rouvrir l’été 2022.
La ministre, fraîchement nommée, a déclaré dès sa nomination faire de la culture en zone rurale un des enjeux de son mandat.

L’abbaye de Beaulieu en Rouergue fait partie du centre des monuments nationaux.

La ministre  a profité de cette visite pour annoncer que l’Etat a passé commande de vitraux à l’artiste marseillais Gérard Traquandi. Celui-ci prévoit des vitraux jaune d’or et grisailles qui intégreront quelques éléments figuratifs inspirés de la vie des moines et des travaux des champs.

Les vitraux pourraient être livrés fin 2026.

Rachida Dati avec Gérard Traquandi, lui présentant son projet pour les vitraux prévus à l’Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue. Crédit: Préfecture du Tarn-et-Garonne.


 

- Publicité -
Article précédentLe Sétois Hervé di Rosa exposé au Centre Pompidou pendant six mois (printemps-été)
Article suivantA Montauban, l’Héraklès Archer de Corinne Chauvet, remplacé par une version en aluminium