- Publicité -


Edition: Vincent Lacam, Peintures

Autodidacte, j’ai commencé la peinture en mai 2016 après la visite du musée Soulages de Rodez. Les couleurs, l’énergie, la force qui se dégagent des peintures de Pierre Soulages m’ont fortement impressionné.

J’ai ressenti une envie irrésistible de faire. Armé de couteaux, de spatules, d’acrylique noire et de brou de noix, je me suis lancé.

Très rapidement, j’ai pu montrer mes peintures à un large public sur mon lieu de travail et les soutiens se sont multipliés. Seule dans mon atelier, une peinture peut avoir du sens mais exposée aux yeux de tous, elle peut vivre, être critiquée, être aimée. Ces échanges ont été essentiels dans ma démarche artistique. (…) Libre, je me laisse porter par les couleurs et les formes qui me conduisent vers quelque chose que je n’imaginais pas. Dans cet espace fini, ressurgissent des images, des sensations du passé.

Voir son portrait dans nos colonnes

64 pages, 18 euros
Edité et vendu par Vincent Lacam, v-lacam@wanadoo.fr, 06 16 30 44 81
Page Facebook de l’artiste
Crédit photo: Vincent Cunillère, David Bascunanan
Prise de vues: Gérald Kapski, Art et studio, Nimes, contact@artetstudio.fr



 

- Publicité -
Article précédentA Toulouse, le graffeur 100Taur promène des gendarmes dans la ville rose
Article suivantLes vingt artistes diplômés qui intègrent le site DDA Emergence en 2024