- Publicité -


 A Sète, décès de la galeriste Pascale Peyre

crédit: Galerie Pascale Peyre


Pascale Peyre avait ouvert la galerie qui porte son nom au bord d’un canal de Sète, Quai Rhin et Danube.

La galeriste avait étudié à l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux. Elle habitait à Agde et s’en va, vaincue par la maladie, alors qu’elle continuait à se projeter dans l’avenir: en novembre, elle annonçait mettre un terme à sa galerie sétoise pour lancer un nouveau lieu à Agde, la ville voisine de quelques dizaines de km, où elle résidait. Elle avait annoncé l’ouverture prochaine du “premier centre d’investigation artistique associatif hors microcosmes habituels (…) en Agde, la ville noire et bleue, parce que le sud est bleu”.
Elle n’en aura pas eu le temps.

En parallèle, elle affrontait la maladie sans détour en publiant des photos de son lit d’hôpital sur les réseaux sociaux. Elle a été inhumée dans la plus stricte intimité.

Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille, ses proches et tous les artistes qu’elle a soutenus.



 

- Publicité -
Article précédentLes événements prévus en Occitanie dans le cadre du Printemps du Dessin
Article suivantDans le Lot, l’artiste et graphiste Adrien Lourd réalise vingt affiches pour le territoire de Quercy-Bouriane