- Publicité -


La vie des musées

A Toulouse, la galerie du Château d’Eau fête ses 50 ans avec un programme de rénovation

Créée en 1974 par le photographe toulousain Jean Dieuzaide, la galerie du Château d’Eau va fêter son cinquantenaire en 2024 en entamant un programme de rénovation et d’agrandissement qui va se dérouler sur deux années, 2024 et 2025 et dans lequel la mairie de Toulouse investit 3,9 millions €.

Un jury avait choisi fin 2022 le Cabinet d’architecture toulousain Cousy pour mener à bien ce chantier.

L’agrandissement passera notamment par l’ouverture d’une arche sous le Pont-Neuf, qui accueillera la partie administrative de l’institution, dégageant ainsi des espaces d’exposition dans le Chateau d’Eau lui-même.

Côté rénovation, la mairie va équiper le lieu d’un ascenseur, qui permettra ainsi aux personnes à mobilité réduite de pouvoir accéder au sous-sol.

Réouverture programmée à l’automne 2025.

  • Le Château d’Eau a connu ses dernières années une histoire un peu chahutée en raison d’un conflit portant sur la propriété du fonds photographique de la structure, associative mais essentiellement soutenue financièrement par la mairie.
    Il a retrouvé la route d’expositions ambitieuses avec l’arrivée de Christian Caujolle il y a trois ans en tant que conseiller artistique.

  • A partir de la mi-avril, le musée déménage pour s’installer dans les locaux du Matou, l’ancien musée de l’Affiche, sur les allées Charles-de-Fitte, pas loin des Abattoirs.
    Et pour que la photo reste présente pendant la fermeture du Château, une exposition croisée est en préparation aux Abattoirs, qui présentera à la fois des photos du fonds photographique des Abattoirs et du Fonds du Château d’Eau.

 



- Publicité -
Article précédentLa peintre Françoise Dagorn (34) participe à la rencontre Art et Sciences à la Maison des Océans à Paris
Article suivantA Millau (12), sept artistes sélectionnés pour animer le centre historique cet hiver