- Publicité -


A Nîmes, l’artistes Won-Jy dans les anciennes pompes funèbres du quartier Pissevin

D’origine coréenne, l’artiste Won Jy, diplômé des Beaux-Arts de Nîmes et la critique d’art Julie Emile Fabre ont installé leur exposition actuelle dans les anciennes pompes funèbres du quartier Pissevin, situées dans la galerie commerciale Richard-Wagner, où tous les commerçants ont été expropriés.

La galerie est en effet vouée à la disparition, dans le cadre de la politique de renouvellement urbain, dans ce quartier gangrené par de nombreux trafics.

L’artiste a installé dans son atelier un jardin intérieur constitué de gravats et de mauvaises herbes. Visite sur rendez-vous jusqu’au 23 janvier (voir les coordonnées sur l’affiche).

  • Né en Corée, Won Jy est diplômé des Beaux-arts de Nîmes. Le Conseil départemental du Gard lui a organisé sa première exposition personnelle, au château d’Assas du Vigan, du 13 décembre 2021 au 20 janvier 2022.
    Riche d’une double culture franco-coréenne pleinement opérante dans ses œuvres, Won Jy a été à plusieurs reprises assistant d’Hubert Duprat, artiste français connu internationalement pour ses hybridations sculptées animales et minérales.

 

 

 



 

- Publicité -
Article précédentArt Montpellier 2023 s’achève, le Festival des Artistes se prépare
Article suivantA Nîmes, premières infos sur la Triennale la Contemporaine de Nîmes