- Publicité -


A Toulouse, Le Salon Reçoit rassemble dans un livre ses expositions depuis 1993

 

affiche de l’expo de ce 22 du mois au Salon reçoit.

Orchestré par l’artiste commissaire Laurent Redoules, Le Salon Reçoit, situé dans le quartier des Arènes, invite tous les 22 du mois une personnalité du monde de l’art (artiste, auteur, musicien, danseur…) ou encore des collectifs d’artistes, des militants, des intellectuels et même un footballeur (Just Fontaine) à venir partager leurs préoccupations le temps d’une soirée.

En cette fin d’année 2023, Le Salon Reçoit propose un livre revenant sur les expositions 2+2=22 Lesalonreçoit qui ont eu lieu depuis 1993, soit 22 expositions organisées.
Figurent dans ce livre tous les cartons d’invitations des expos accompagnés de témoignages d’acteurs et d’habitués : Michel Batlle, Jean-Yves Boullet, Dominique Delpiroux, René Duran, Anouck Durand-Gasselin, Jean-Luc Fau, Michel Fourcade, Bruno Guittard, Claude Jeanmart, Yves Lepestipon, Anne Lizy, Régine Marc, Jaumes Privat, Claire Vanouche, Jean Vidal et Aline Zanini.

Le livre intègre la conférence donnée au musée Denys-Puech en juillet 2022 par Julie Bawin, professeure en histoire de l’art. Anouck Durand-Gasselin a assuré la coordination jusqu’à l’impression.

Ce livre est le fruit d’un travail collectif commencé l’hiver dernier: première de couverture conçue et réalisée avec Michel Fourcade; l’entretien avec Laurent Redoulès a été mené avec Marie Preston et Julien Pastor.

Conception graphique et maquette réalisées avec Michel Fourcade et Pierre Ruiz.
Quatrième de couverture imaginé par Jean-Claude Solana et réalisé par Baptiste Vincent pour le 22 décembre 2021.
Catalogue disponible tous les 22
22€ ou 11€ pour les adhérents.
110 pages format 22x22X1cm
Editions Lesalonreçoit 2022 

  • En 2022, une exposition au musée Denys-Puech de Rodez revenait déjà sur cette saga d’expositions, dont les deux initiateurs sont tous deux Ruthénois: Laurent Redoulès et René Duran. C’est Laurent Redoulès qui a imaginé le principe et ce sont les deux hommes qui sont tombés d’accord sur le 22, car la première avait lieu en décembre: le 23, c’était trop proche de Noël. Va pour le 22.


 

- Publicité -
Article précédentA Monferran-Savès (Gers), ouverture d’une nouvelle galerie dédiée à la photo, Trait d’Union
Article suivantA Sète, la ministre de la culture montre son intérêt pour le  “grand Miam”, l’agrandissement du musée international des arts modestes