- Publicité -


Le photographe héraultais Laurent Ballesta reçoit pour la deuxième fois le prix du photographe animalier de l’année

 

Laurent Ballesta
crédit Laurent Ballesta

Le Museum d’histoire naturelle de Londres a remis à l’Héraultais Laurent Ballesta le prix du photographe animalier de l’année, pour une photo réalisée dans les eaux des Philippines et qui représente une limule à carapace or et bronze, un animal surnommé “le cuirassier doré”.

Ce biologiste, plongeur et photographe avait déjà décroché ce prix en 2021, et était alors devenu le premier Français lauréat. Il avait alors été primé pour sa photo de mérous-camouflage prise en Polynésie française, un cliché qui montrait un événement qui n’avait encore jamais été pris en photo: la reproduction des mérous-camouflage.

  • Organisée par le Muséum d’histoire naturelle de Londres, le “Wildlie Photographer of the Year” est l’un des concours de photographie les plus prestigieux au monde.
    49957 photographes ont participé cette année, le jury en retenant 19 dans son palmarès, dont quatre Français.

 

 



 

- Publicité -
Article précédentA Montpellier, les projets de la “candidature Montpellier capitale de la culture 2028” s’exposent en gares
Article suivantUn nouveau musée à Montpellier, Art et Fécondité: La fécondité féminine à travers l’art