- Publicité -


La presse catalane salue l’action d’Antoni Vila Casas, grand mécène de l’art catalan, décédé mi-septembre

 

source: Fondation Vila Casa

Fondateur de trois musées en Catalogne, l’homme d’affaires Antoni Vila Casas est décédé mi-septembre à Barcelone, à 92 ans.

C’est la Fondation qui porte son nom qui a annoncé sa disparition.

Né à Barcelone en 1930, Antoni Vila Casas était issu d’une famille ayant fait fortune dans le textile et avait lui-même fait sa carrière dans le secteur pharmaceutique.

En 1986, il avait créé la fondation Vila Casas, dédiée d’abord à la recherche dans le secteur de la santé, avant de s’élargir dans les années 90 au secteur de l’art contemporain. La Fondation compte aujourd’hui trois musées d’art contemporains et deux centres d’art:
– un musée à Torroella de Montgri (province de Gérone) ouvert en 2000, consacré aujourd’hui à la photographie contemporaine;
– un second Can Mario à Palafrugell, également dans la province de Gérone, ouvert en 2004, et dédié à la sculpture.
– Enfin, en 2009, il reconvertit une ancienne usine textile de Barcelone en musée de peinture contemporaine, la Can Framis.

Aux côtés de ces trois musées, le mécène a créé deux centres d’art à Barcelone, Espai Volart 1 ouvert en 2002 et prolongé par  Espai Volart 2 en 2008.
Il s’est surtout attaché à faire connaître les artistes catalans d’après-guerre, comme Jaume Plensa, très souvent exposé en France aujourd’hui, Antoni Llena, Rafols Casamada, etc.
Le mécène a également soutenu d’autres institutions artistiques catalanes, notamment la Fondation Miro, à qui il a fait un don d’un million € sur dix ans (2020-2030).

 



 

- Publicité -
Article précédentA Montpellier, Numa Hambursin suggère au maire d’étendre le 1% artistique aux immeubles privés (source : le Journal des arts)
Article suivantDans le Gard, La Pelle aux artistes remet 22 000 € à une association ukrainienne