- Publicité -


A Toulouse, Matali Crasset offre une œuvre à la Ville 

Pour le Nouveau Printemps, l’artiste associée au festival pour 2023, Matali Crasset, a notamment imaginé deux micro-architectures, destinées à accueillir des rencontres et des ateliers le temps du Festival.
La designeuse a offert la première, et la deuxième reste à Toulouse, grâce à du mécénat. 

  • Le moulin à nef de la Garonne reste au Jardin Raymond VI.
    Cette sculpture en bois de chêne représente un moulin constitué de deux coques de bateaux. Sculpture interactive devenue depuis une aire de jeu pour enfants.
    Devant ce succès, le Comité  de quartier St-Cypr’ avait proposé à l’artiste d’acquérir cette installation, et l’artiste a fait don de l’oeuvre.
    Jusqu’au XIXe, Toulouse comptait 60 moulins de ce type, autrement dit des moulins flottants sur la Garonne, pour fabriquer de la farine. Moulins qui ont disparu au profit de bateaux remontant le fleuve.
  • Le Carrelet de la Garonne quitte le jardin du Château d’Eau pour rejoindre la médiathèque José Cabanis.Mécène : Les Amis du Nouveau Printemps – Toulouse


 

- Publicité -
Article précédentLe come-back du galeriste Roger Castang à Perpignan
Article suivantA Cajarc (Lot), La Maison des Arts participe à ‘Le Nouveau Grand Tour’