- Publicité -


A Sète, clap de fin pour le festival ImageSingulières, après sa quinzième édition

A Sète (Hérault), l’association Cétavoir, qui organise tous les printemps le festival ImageSingulières a tenu son assemblée générale fin juin et a pris la décision d’arrêter le festival, qui faisait pourtant partie des rendez-vous réguliers des amateurs de photo dans la région.

L’association ferme du même coup le Centre Photographique documentaire de Sète fin 2023.

Raison invoquée: un bilan financier qui accuse cette année un déficit de 40 000€ et une lassitude de l’équipe qui organise le festival.

L’association Cétavoir est née en 2003 mais ne tire pas pour autant la page de ses activités. Le duo à sa tête, le directeur artistique Gilles Favier et la directrice Valérie Laquittant évoquent un projet qui consisterait à poursuivre dans le champ de la photographie dans une zone plus rurale, les Cévennes. A suivre.

Le festival qui s’est tenu cette année du 18 mai au 11 juin a donc été la 15e et dernière édition. En quinze éditions, les festivals ImageSingulières ont rassemblé plus de 700 000 visiteurs qui ont découvert près de 200 photographes.

  • Le festival avait trouvé son public, beaucoup trouvant que la programmation (qui sortait volontiers du documentaire pour aller vers des écritures plus artistiques) et l’organisation (dans d’anciens lieux industriels, gratuits) offrait quelque chose d’équilibré et de plus attractif que les deux autres grands rendez-vous sur le littoral, les rencontres d’Arles (moins documentaires et très onéreuses) et Visa pour l’Image à Perpignan (qui fait la part belle chaque année aux photoreporters de guerre).
L’affiche de la dernière édition, l’édition 2023.


 

- Publicité -
Article précédentLe CNAP fait l’acquisition d’une œuvre du montpelliérain Mohamed Lekleti
Article suivantEn Aveyron, la galeriste américaine propriétaire du Château de Belcastel le met en vente chez Christie’s