- Publicité -


Artistes Occitanie commissaire de l’exposition 2023 des Artistes Nomades à Aubais (Gard)

Exposition “Remodeler le vivant”

Vernissage le 7 juillet, 18 heures

Artistes Occitanie étend ses activités!

Nous avons accepté avec plaisir la proposition de l’association des Artistes Nomades du village gardois de Aubais, pour organiser l’exposition annuelle dans le château et au lavoir de ce village médiéval.

 

L’association des Artistes Nomades s’attache à promouvoir la création contemporaine régionale sur Aubais et son territoire depuis plus de 25 ans. Ce sont ainsi près de 200 artistes qui ont pu exposer leurs œuvres aux quatre coins d’Aubais, durant les “Quatre saisons de l’Art”.

Cette année, l’association a donné carte blanche à Artistes Occitanie pour organiser l’exposition estivale, qui se tient à la fois au château et au lavoir.

Artistes Occitanie a réfléchi à un thème qui permettait de montrer des artistes de la région traitant la question sous des angles et des techniques très variés. Nous avons donc retenu pour thème: Remodeler le vivant. Le vivant, aujourd’hui, est une notion mouvante qui se prête à différentes réflexions: les avancées médicales qui peuvent utiliser des éléments extérieurs au corps humain pour le soigner, voire l’améliorer (jusqu’ou?); la disparition des espèces (inéluctable?); les inquiétudes que le climat fait peser sur l’avenir de la planète; la limite franchie entre l’intelligence humaine et l’intelligence artificielle, etc.

Bref, tout nous pousse aujourd’hui à réfléchir aux capacités de résilience du vivant.
Certains des artistes sollicités rendent vivantes des matières inertes pendant que d’autres mettent l’accent sur la place de la vie sur la terre, sa capacité à se régénérer ou sa fragilité de plus en plus évidente dans le contexte actuel.

  • Les dix artistes vont exposer leurs travaux dans les salles voûtées du château et le lavoir en contre-bas: Jean-Louis Bessède, Christian Cerisola, Stable D., Anaïs Eychenne, Philippe Jacq, Hélène Lacquement, Jordy Le Bruchec, Elia Pagliarino, PIerre Riba et Nadine Vergues

Les artistes:

  • Pierre Riba (Gard) qui a fait partie des artistes fondateurs des Artistes Nomades et qui revient donc dans un lieu qu’il connaît bien. Ce maître du carton a estimé il y a plusieurs dizaines d’années, bien avant que le carton nous ait envahi à ce point, que ce matériau pouvait se transformer en une source artistique inépuisable, pour renaître sous forme de sculptures intégrant différents univers.
  • Nadine Vergues (Aveyron) qui travaille elle aussi un matériau produit à d’autres fins, le feutre industriel, avec lequel elle réalise des sculptures dont on ne soupçonne pas la légèreté.
  • Philippe Jacq, (Hérault) lui, travaille également avec des objets recyclés: tapis et tapisseries, mais il fait vivre les figures, animaux, chimères qui sont dessus en leur prêtant une nouvelle vie.
  • Jordy Le Bruchec (Gard) présente des oeuvres où des formes de vie se détachent peu à peu d’un amas de matière,
  • Christian Cerisola (Aveyron) crée sur toile des petites silhouettes humaines à partir des points de soudure qu’il a obtenus en réalisant ses sculptures. Les deux sont suivis par la galerie sétoise Dock Sud, qui a donné son accord.
  • Hélène Lacquement (Pyrénées-Orientales) montre la fragilité des espèces à base de petites sculptures en papier,
  • Jean-Louis Bessède (Gard) croit toujours aux capacités de résilience de l’être humain, malgré une fragilité évidente de l’existence,
  • Elia Pagliarino (Aude) ancre l’être humain actuel aux mythes ancestraux et… prépare l’avenir en créant une espèce d’archéologie du futur” avec des messages intégrées aux oeuvres pour ceux qui nous suivront sur cette terre.
  • Stable D., qui propose un art aux origines insoupçonnées.

Pour compléter ce panorama, les travaux atypiques de Anaïs Eychenne, qui travaille à Saint-Sever-du-Moustier (Aveyron), soutenue par le galeriste Pol Lemetais. L’exposition présente à la fois son travail et une vidéo expliquant le parcours atypique de cette artiste, créatrice d’art brut au sens où l’entendait Dubuffet.

VISUELS (œuvres des artistes, mais pas nécessairement les œuvres présentées à Aubais)

Hélène Lacquement
Jordy Le Bruchec (Galerie Dock Sud, Sète)
Philippe Jacq
Elia Pagliarino
PIerre Riba
Christian Cerisola, galerie DockSud
Nadine Vergues

 

Jean-Louis Bessède, L’humanité-acrylique-craie-cire-crayons-de-couleurs
Anaïs Eychenne, Petits pois

 



 

- Publicité -
Article précédentSète va accueillir la première réunion des musées maritimes de France en 2024
Article suivantA Mèze (34), le sculpteur lodévois Nicolas Jouas réalise une sculpture en hommage à Yves Piétrasanta