- Publicité -


Montpellier confie ses voeux 2023 au dessinateur Olivier Bonhomme

 

Michael Delafosse a été élu maire de Montpellier en 2020, et un an après, il décidait que désormais chaque année, la carte de voeux de la mairie et de la métropole serait confiée à un artiste du territoire.
Après le peintre Thomas Verny en 2022,  Montpellier a confié sa carte de vœux 2023 au montpelliérain Olivier Bonhomme, illustrateur, dessinateur de presse et musicien de jazz.

Olivier Bonhomme, natif de Montpellier offre à travers sa carte une vision onirique et surréaliste de la Métropole et de ses imaginaires. « Après plusieurs années passées à Lyon, j’ai fait le choix de revenir m’installer à Montpellier et ainsi prendre part à la dynamique culturelle la ville et à son vivier d’artistes. En tant que dessinateur et musicien, il est essentiel de sortir de sa tour d’ivoire et de se connecter au réel pour maintenir une culture vivante et qui parle aux gens», explique Olivier Bonhomme.
Le dessinateur a choisi  de représenter plusieurs éléments emblématiques du territoire et de la ville (la tour de la Babote, l’hommage à Confucius (plus connue des Montpelliérains comme “la saucisse” ou “le donuts”), le tram, et quelques palmiers, le tout sur fond d’un coucher de soleil gigantesque sur les étangs.

  • Olivier Bonhomme, illustrateur, dessinateur de presse (le Monde, the Washington Post, New York Times,…), directeur artistique et musicien de jazz est né en 1986 à Montpellier. Il se situe dans le mouvement du pop-surréalisme. A l’origine issu de la bande dessinée, sa démarche artistique s’articule autour de la ligne claire et de la couleur comme principal vocabulaire. En tant que musicien, il a naturellement cherché à lier les différentes formes d’expression (image et son) par le biais des nouvelles techniques de représentation. Il explore les procédés conceptuels et immersifs, utilisant l’animation, la vidéo-projection, et différents types de supports physiques pour explorer des thèmes et des émotions variés.


 

- Publicité -
Article précédentA Perpignan, The Most Famous Studio accueille le tatoueur réaliste Robert Hernandez
Article suivantAude: la galerie Inspiré quitte Azille pour Narbonne