- Publicité -


Au MoCo, le plaidoyer pour la force de la culture, d’Elias Sanbar à l’ouverture de Musées en Exil.

A Montpellier, le Mo.Co accueille une exposition consacrée aux collections en exil. A partir de trois collections, le musée se pose la question de savoir pourquoi et comment des citoyens décident de créer des collections en temps de conflit.
Elle présente pour cela la collection du Musée International de la Résistance Salvador Allende, installée maintenant dans un musée au Chili, la collection Ars Aevi, constituée pendant le conflit en Bosnie dans les années 1980, et maintenant exposée à Sarajevo, et la collection rassemblée pour le futur Musée national d’art moderne et contemporain de la Palestine, aujourd’hui déposée au Musée de l’Institut du Monde Arabe mais qui a vocation à être exposée dans la capitale de la Palestine, Jerusalem Est, si l’avenir le permet.

L’exposition montre les oeuvres données par les artistes pour ces différentes collections, des oeuvres extrêmement variées, à la fois en raison des lieux concernés, mais également des époques de ces conflits: les oeuvres de la collection chilienne sont le reflet de ce que faisaient les artistes dans les années 70, essentiellement de la peinture figurative, pendant que celles de Sarajevo reflète la création des années 90, avec davantage d’installations, de sculptures et de videos.

Quant à la collection palestinienne, toujours en devenir, elle est née beaucoup plus récemment, en 2015 à l’initiative notamment du peintre Ernest Pignon-Ernest, de Jack Lang, directeur de l’Institut du Monde Arabe et de Elias Sanbar, ancien représentant de la Palestine à l’Unesco. (Une première collection pensée en soutien à la Palestine avait été créée en 1978 ) Beyrouth mais avait disparu en 1982 dans un bombardement). Elle a reçu à ce jour plus de 340 oeuvres données par près de 150 artistes internationaux.

A cette occasion, Elias Sanbar, initiateur du musée de la Palestine, a tenu un vibrant plaidoyer pour la force de la culture pendant les conflits.

Nous vous proposons en vidéo l’intégralité de cette intervention.



 

- Publicité -
Article précédentArt Montpellier (1): La 6e Foire des Arts Contemporains prend pour thème Art(s) et Nature(s)
Article suivantEdition: Muriel Valat-B, Plissements, premier livre édité par la galerie Lligat