- Publicité -


A Toulouse, un nouveau lieu éphémère pour une expo géante de graffeurs, le garage by Lay-up

 

Un nouveau lieu éphémère entièrement dédié à l’art urbain a ouvert ses portes le 1er octobre et restera ouvert pendant un mois.

Basé sur la rive gauche dans le quartier de Saint-Cyprien, à deux pas des berges de la Garonne, c’est un ancien garage de 525 m2 qui accueille donc une exposition simplement appelée Le Garage by LayUp.
Le bâtiment sera détruit à la fin de l’année. Les promoteurs, en charge du projet sur le site, ont donc accepté de prêter les locaux aux artistes avant d’engager le nouveau chantier.

Ce lieu s’inscrit dans une longue série et prend la suite de l’Espace Cobalt, ou de Hors Ligne, qui avait été organisé dans un ancien supermarché de Saint-Cyprien.  Il prend également la suite d’une première édition d’une exposition Lay Up organisée par le graffeur toulousain Loïc Mondé dans un bâtiment de plus de 1000 m2 boulevard des Minimes.
Toujours organisé par Loïc Mondé – qui avait déjà participé à l’organisation de Mister Freeze -,  avec la Fondation Jacques Constans, Le Garage by LayUp accueille une vingtaine d’artistes européens, reconnus et émergents. 

Ces artistes représentent les différentes facettes de l’art urbain contemporain sur murs, sur toiles et sous forme d’installations afin d’illustrer la richesse et la vitalité d’un mouvement en marche.

Artistes participants: Maye, Momies, Taroe, Mondé, Reso, Sethone, Twone, Reve, Kopsky, Mademoiselle Kat, The Blind, Stéphane Carricondo, Nasty, Temponok, Zeklo, Mjay.

Des événements sont également programmés et un espace Drink & Food compléte le tout pour créer un lieu «chill» baignant dans la street culture et passer un bon moment.

  • 4 allées Charles de Fitte à Toulouse, 1-30 octobre 2022.
    Ouvert mercredi 14-18h30, jeudi 18-23 h.; vendredi, 18 h.-minuit, samedi 10h30- minuit, dimanche 11h30-18h30.
    https://www.expolayup.com/



- Publicité -
Article précédentDécès du peintre ariégeois Michel Pagès
Article suivantLa peintre Dominique Renson (Paris/Béziers) reçoit le Prix Verdaguer, prix de l’Institut de France (Académie des Beaux-Arts)