- Publicité -


 A Nîmes, Amadurave met des wagons en fin de vie à disposition des artistes

A Nîmes, l’association Amadurave, a organisé le dernier week-end de septembre un festival, (Dé)raille, invitant dix artistes à s’exprimer sur des wagons en fin de vie.

Derrière cette association, l’entreprise nîmoise Durand récupération, spécialisée dans le démantèlement et le recyclage de matériel industriel en fin de vie, qui a organisé ce festival sur son site industriel, mettant à disposition les wagons, dans ses hangars.

 

(Dé)raille proposait en plus des peintres en live des street-artistes un programme de conférences, d’ateliers, de food train et de musique.

L’entreprise Durand travaille de longue date avec les artistes, et a même en son temps accompagné le sculpteur César dans ses compressions.

En 2020, l’entreprise devait détruire par compression un wagon où avait été peint un visage de femme par l’artiste Alber. Le grutier s’y refuse et l’entreprise crée alors l’association Amadurave, pour développer les liens entre l’art et l’industrie du recyclage.

(Dé)raille est le premier grand événement organisé par l’association.

L’association Amadurave qui en découle est actuellement sur le site HelloAsso pour essayer de lever un peu d’argent pour pérenniser l’activité artistique, vendre les oeuvres et organiser d’autres événements..

  • Les  dix artistes : 1SEKTE, ALBER, ALEXONE, JACE, KALOUF, KANOS, MAYE, MOMIES, PYRATE et SIFAT.

 



- Publicité -
Article précédentA Sète, une œuvre de Robert Combas éclairera la façade de la future salle Georges-Brassens
Article suivantA Toulouse, la plasticienne Claire Sauvaget soumet ses œuvres à un programme d’intelligence artificielle