- Publicité -


Les musées de six départements de la région se mobilisent pour le patrimoine ukrainien


Afin de sauvegarder le patrimoine ukrainien, deux associations internationales ont appelé à un plan d’urgence : l’ICOM (International Council Of Museums) et le Comité international du Bouclier Bleu.

Grâce à la mobilisation des musées de six départements de la région (Haute-Garonne, Aude, Tarn, Tarn-et-Garonne, Lot et Gard), l’ICOM et le Bouclier Bleu ont pu collecter 10 tonnes de matériel, soit quelque 1 000 pièces de matériaux de conservation, d’emballage, de stockage, d’archivage et de protection, pour protéger les œuvres des musées ukrainiens.

Tout ce matériel – des caisses en bois, des mousses de calages, des panneaux agglomérés, des plastiques à bulles, mais également du matériel informatique permettant l’archivage – a été collecté et rassemblé au Musée de la Résistance et de la Déportation (Haute-Garonne) qui s’était porté volontaire pour coordonner l’ensemble de cette opération.

Le matériel est ensuite parti en convoi pour Paris, puis Varsovie, où il a été réceptionné par l’Institut National du Patrimoine de Varsovie qui va redistribuer en Ukraine, en fonction de la situation.

C’est la deuxième collecte réalisée par le Conseil International des Musées de France. 

 



 

- Publicité -
Article précédentUkraine: vente aux enchères à Nîmes: une quarantaine d’artistes, près de 50 000€ pour la Croix Rouge ukrainienne
Article suivantA Toulouse, Les Abattoirs mettent en place un dispositif tactile autour du rideau de scène de Picasso