- Publicité -


Dans le Gard, Camille Castillon, première lauréate du programme «Expérimenter la résidence» 

 

DR

Dédié à l’émergence artistique, le programme Expérimenter la résidence de l’École supérieure des beaux-arts de Nîmes (Esban) consiste à accompagner ses jeunes diplômés en leur proposant un parcours en lien avec le milieu professionnel de l’art. C’est avec la résidence artistique Échangeur 22, à Saint-Laurent-des-Arbres (Gard), que ce dispositif va prendre forme pour la première fois.

Camille Castillon, diplômée en 2020, a été sélectionnée par un jury de professionnels de l’art.

Ce programme est soutenu par le Ministère de la Culture dans le cadre du dispositif CulturePro.

Durant un séjour de six semaines, Camille Castillon expérimentera de manière opérationnelle la résidence artistique Echangeur 22. Immergée dans le cadre d’une résidence recherche et de production, en binôme avec un artiste international Steve Pettengell (Londres) et accompagnée de l’équipe curatoriale pluridisciplinaire, la lauréate sera amenée à établir des liens avec les opérateurs de la création contemporaine locale et internationale partenaires du lieu.

Pour mener à bien son projet artistique, outre de l’hébergement, Camille Castillon bénéficiera des ateliers et des moyens techniques d’Echangeur 22, d’une bourse de production de 2000 € allouée par l’ésban, ainsi qu’un accompagnement vers la professionnalisation (aide à l’écriture, constitution des dossiers et outils nécessaires aux jeunes artistes dans la poursuite de leur parcours).

La programmation artistique et culturelle d’Echangeur 22 l’amènera à expérimenter des temps d’échanges et de restitution avec le public, y compris lors d’une intervention à l’ésban, prévue en septembre 2022. 

Le jury de l’édition 2022
Catherine Dumon, conseillère arts plastiques Drac Occitanie,
Pauline Faure, curator au MO.CO et coordonnatrice du Diplôme d’Etablissement “Production et régie des œuvres et des expositions” de l’ésban,
Anna Kerekés, enseignante à l’ésban et curator au MO.CO.,
et Marie-Cécile Conilh de Beyssac, directrice fondatrice d’Echangeur 22.

  • Camille Castillon
    Camille Castillon est diplômée de l’ésban (Dnsep) en 2020. En 2021, elle a participé à une résidence à Savoillan (Vaucluse) avec l’association ‘Grandeur nature’, a travaillé en tant qu’assistante auprès de l’artiste Roger Rigorth et participé à la réouverture du Centre d’art contemporain de Nîmes (CACN) comme médiatrice culturelle et assistante pour le montage de l’exposition inaugurale de Léo Fourdrinier. Camille Castillon poursuit un travail artistique pluridisciplinaire, autour de la notion de culture monde. Elle vit et travaille à Ganges (Gard).
  • Steve Pettengell (Londres)
    Steve Pettengell, artiste anglo-néo-zélandais, vit et travaille à Londres. Travaillant dans un large éventail de médias, sa pratique remet en question des constructions sociales bien établies en jeu dans notre vie quotidienne, explorant la dualité du domestique et du politique. Il a obtenu son diplôme de la Glasgow School of Art, avec des études de troisième cycle au Goldsmiths College. Il a beaucoup exposé au cours des dix dernières années au Royaume-Uni et à l’étranger, notamment à la 58e Biennale de Venise et à la Frieze Week.
  • Echangeur22 est une résidence de création et qui vise à promouvoir la création en mettant la priorité sur l’accueil d’artistes d’horizons et de cultures différents tant sur le plan local qu’international avec des liens de circulation particuliers avec le Japon, la Corée du Sud et le Brésil.

 



 

- Publicité -
Article précédentA Nîmes, Nicolas de Larquier nommé conservateur en chef du Musée de la Romanité
Article suivantAppel à candidature: expo photo “L’arbre nu”, Revel (31)