Lozère: ouverte il y a six mois, la Galerie Séraphine expose à la maison de la Lozère à Paris



Lozère: ouverte il y a six mois à Mende, la Galerie Séraphine expose à la maison de la Lozère à Paris

Eté 202, Marie-Françoise Lapierre, qui a travaillé vingt ans comme antiquaire en Lozère avant de poursuivre sa vie ailleurs, revient s’installer à Mende et ouvre la Galerie Séraphine, place Estoupe.
Six mois plus tard, la galerie a maintenant un site présentant  ses artistes, treize peintres, sculpteurs et photographes tous installés dans le département.
La galerie essaie de soutenir les artistes du territoire à la fois dans ses murs, sur le site et par des événements ponctuels. C’est ainsi que le 8 mars, elle organise une soirée dans un restaurant de Mende (Oxxo, place Urbain V), avec deux de ses artistes qui vont peindre en direct, Laurie Mars et Agnès Jacquemond, et une sculptrice, Agnès Delettre, qui va exposer son travail.
Parallèlement, la galerie a noué un premier partenariat avec la Maison de la Lozère, restaurant appartenant au Conseil Départemental situé dans le quartier latin à Paris.
La Maison de la Lozère a proposé à trois artistes de la galerie d’exposer sur ses murs : Thierry Charamond, peintre qui représente les paysages du département, Iva Chirpanlieva et ses dessins à l’encre, et Marie-Françoise Lapierre elle-même, photographe plasticienne qui expose une série de photos d’huîtres sauvages.
D’autres partenariats pourraient s’établir entre la Maison et la galerie.

 

Iva Chirpanlieva, Françoise Lapierre et Thierry Charamond
Maison de la Lozère, 1bis Rue Hautefeuille – Paris 6e. 11 février-30 avril.

Laurie Mars, Tournant- 2020
Agnès Jacquemond, peintre; Marie-Madeleine Vitrolles, sculptrice statues bronze et terres cuites. 2021
Marie-Françoise Lapierre, photo, série huîtres sauvages -Le fou
Roland Lesluin, Mode de Libé, 2013. Crayon blanc sur papier kraft, 95×65 cm