- Publicité -


A Montpellier, forte actualité autour de la peintre Colette Richarme (1904-1991) en 2022
 

Portrait de Janik, 1939. Hst. crédit: musée Paul Valéry, P. Schwartz

L’actualité autour de la peintre Colette Richarme s’annonce dense pour le printemps 2022, annonce Régine Monod, la présidente de l’association Richarme, créée dans le but de faire connaître l’œuvre de cette artiste, qui fit une grande partie de sa carrière à Montpellier et aux alentours. 

L’œuvre de l’artiste fait l’objet d’un film réalisé par Guy Lochard, qui le présente dans différents musées en région depuis janvier, des musées qui profitent de ce visionnage pour organiser des conférences de l’auteur et des accrochages des oeuvres de l’artiste.

C’est notamment le cas au musée de Pont-Saint-Esprit (29 mars) et au musée de Bagnols-sur-Cèze, tous les deux dans le Gard.

Ce sera ensuite le cas à Grabels (avril, Hérault, avec une exposition de gouaches) et Sommières (Gard, Espace Lawrence Durrell, thème: “Oser le vert”).

L’année 2022 voit également la finalisation de la donation des écrits de l’artiste à la médiathèque Emile Zola, à Montpellier, programmée autour d’un événement fin mars.

Enfin, un livre doit sortir en juin, Colette Richarme (1904-1991), une artiste en quête d’absolu, deux volumes réunis dans un coffret.

  • Colette Richarme est née en Chine, mais rentre en France avant la première guerre mondiale. Elle vivra à Paris et se formera à la Grande Chaumière avant de s’installer à Montpellier et de se consacrer à sa carrière d’artiste jusqu’à son décès.


 

- Publicité -
Article précédentA Toulouse, avec “Roule ma poule”, les street-artistes se mobilisent pour une vente caritative
Article suivantLe peintre audois Léo de Faucher publie deux romans